ATTENTION GARE AU SURDOSAGE

Lien permanent

Le paracétamol peut nuire à votre santé !

La France vient de rendre obligatoire la mention « surdosage = danger » sur les boîtes de médicaments qui contiennent du paracétamol. La décision est due au fait que le paracétamol est la première cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse dans l’Hexagone.

Chez nous, aucune mention particulière ne va paraître, comme le précisait mardi l’AFMPS, l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. La mention « lire la notice avant l’utilisation » suffirait à informer le public des modalités d’administration du médicament et à l’avertir des risques liés au surdosage.

Du côté de l’Association Pharmaceutique Belge, Koen Straetmans, secrétaire général francophone, reconnaît que le paracétamol est vendu comme l’antidouleur de premier choix mais met l’accent sur les instructions données par les pharmaciens au moment de l’achat, ce qui devrait prévenir les abus ou les surdosages.

Un médicament pas anodin

La prise de paracétamol peut s’avérer toxique pour le foie lorsqu’elle dépasse la dose journalière de 4 g en 24 heures ou qu’elle est associée à l’alcool.

Selon Thierry Van der Schueren, médecin généraliste et secrétaire général de la SSMG, certaines surfaces abusent de la vente de boîtes de 120 comprimés, ce qui pousserait à la consommation. Pourtant, d’après Koen Straetmans, la vente de ces boîtes est liée à une ordonnance et réservée aux patients affectés par des maladies chroniques.

Quoi qu’il en soit, la prise de ce médicament est souvent jugée comme anodine par le public alors qu’elle ne l’est pas, notamment lorsqu’il s’agit d’enfants. Le surdosage est certes assez fréquent, mais se limite, en général, à une courte période et n’a, dans la plupart des cas, pas de conséquences dramatiques. Mais la prudence reste de mise.

L.R.

Source 

 

Les commentaires sont fermés.