Vous en rappelez vous ? La série a été tournée dans la région

Lien permanent

 les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître , un peu d'histoire sur les séries TV de l'époque. 

La série «Les Galapiats» a été tournée chez nous voici 50 ans

Les Galapiats, c’est un feuilleton de Pierre Gaspard-Huit qui est devenu culte pour toute une génération en 1969. La série, tournée et diffusée pour la première fois en 1969, a marqué de nombreux adolescents à l’époque.

En huit épisodes de trente minutes, elle réunissait six adolescents de nationalités et d’origines sociales différentes (France, Belgique, Canada) dans une colonie de vacances située en Ardenne. Tout au long de la série, ils vont vivre des aventures fantastiques et plus rocambolesques les unes que les autres.

Le feuilleton a connu un grand succès lors de sa première diffusion et un des éléments qui y a contribué est le fait qu’il faisait la part belle aux paysages de l’est du pays, dont le plateau des Hautes Fagnes (Botrange, Ovifat, Mont-Rigi…).

Grand fan de la série, Pascal Mormal explique que de nombreuses séquences ont été tournées dans notre région.

« On n’y fait jamais référence dans la série mais on peut rapidement reconnaître des paysages et endroits bien connus dans la région », constate le météorologue de l’IRM. « On découvre ainsi par exemple plusieurs fois les abords de la Baraque Michel où trônait encore à l’époque la tour géodésique aujourd’hui disparue. Elle a été démontée dans les années 70 pour des raisons de sécurité. Ce lieu était l’un des principaux du tournage. De plus, les équipes du film, acteurs compris, se retrouvaient à la Baraque Michel pour manger… Dans plusieurs scènes de poursuite, on voit notamment un des méchants s’enfuir dans la lande fagnarde. On reconnaît aisément la région. »

Même s’il n’y a eu qu’une seule saison pour « Les Galapiats » et que l’on peut parler d’un one-shot, d’autres beaux endroits de chez nous ont été mis en avant dans la série.

Stavelot, vallée de la Warche…

« On peut effectivement très bien reconnaître la ville de Stavelot et sa place principale lors d’un épisode », explique Pascal Mormal. On y découvre aussi d’autres lieux emblématiques de la région. Je pense à la vallée de la Warche, Coo ou encore Remouchamps un peu plus loin. La région fagnarde a vraiment servi de cadre de tournage pour cette série destinée aux enfants et aux ados. Autre élément qui touche notre région : une intervention des Blancs Moussis. Dans ce groupe, fait amusant, on aurait introduit des femmes portant le déguisement traditionnel. Ceci en raison de l’indisponibilité de représentants masculins à l’heure du tournage.

Si le feuilleton a fait l’objet d’une première édition en dvd en 2003, rapidement épuisée, il est désormais aujourd’hui possible de (re)découvrir la série sur Youtube.

CHARLES BOURY

Source 

 

Les commentaires sont fermés.