Attention à vos données lorsque vous utilisez l’application FaceApp!

Lien permanent

Gratuite et prête à l’utilisation : voici l’un des avantages de cette application née en Russie il y a deux ans et qui vous permet de modifier votre visage grâce à des filtres qui utilisent l’intelligence artificielle. Selon son site, 21 filtres sont actuellement disponibles dans la version gratuite, là où la version payante en compte 28.

Se vieillir

Sur Twitter, depuis quelque temps, elle fait le buzz, grâce à une FaceApp Challenge et au hashtag #FaceApp, qui lance le défi de vous prendre en photo et d’appliquer le filtre vieillissant. Au-delà des résultats, qui sont plutôt marrants (voir photos), l’application russe qui fait le buzz en cet été 2019, pose plusieurs questions. Comme le rappelle Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit de la Police Fédérale, « trop souvent, l’utilisateur ne lit pas les conditions d’utilisation. L’entreprise utilise les données à des fins publicitaires, ce qui lui fait gagner de l’argent. En soi, c’est le cas pour d’autres applications. Le problème est de savoir où vont ces données et comment elles sont utilisées ».

Ce qui pose véritablement problème, ce sont les conditions. Sur la toile et dans la presse, le flou autour de celles-ci interpelle. Notamment ces passages qui parlent d’une licence « perpétuelle, irrévocable, non exclusive, sans redevance, mondiale et transférable à utiliser, reproduire, modifier, adapter, publier, traduire, distribuer et montrer » vos données. Sans compter également le fait que l’utilisateur accepte aussi l’utilisation commerciale des données.

« Cette clause me paraît vague et douteuse », explique Gauthier Bogaert, avocat. « Toutefois, l’existence de cette clause ne signifie pas forcément qu’elle soit applicable. On peut s’y opposer. Le Règlement général sur la protection des données encadre la protection des données en Europe et éventuellement, l’utilisation que l’on peut en faire. »

Dans tous les cas, la prudence est de mise afin que le selfie soit conscient et pas juste marrant.

PAR LAVINIA ROTILI

 | Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel