Attention gare aux intoxications avec les barbecues ! Explications ici

Lien permanent

Les braises vont encore rougir cet été  dans les barbecues de nombreux Belges.

Et si les grillades sont synonymes de convivialité, quelques règles d’hygiène pourraient vous éviter de finir votre repas aux urgences…

Premier conseil : respectez scrupuleusement la chaîne du froid. Dès qu’elle quitte le rayon de votre boucherie ou de votre supermarché où elle était maintenue à une température idéale, les bactéries se multiplient sur votre viande. Par deux, toutes les 20 minutes… Imaginez le nid que cela représente ! Pour éviter cela, on opte pour le frigo-box ou le sac isotherme et les pains de glace pour ramener ses brochettes ou ses saucisses à la maison. On effectue ses achats de viande en dernier lieu, et on ne les laisse pas traîner dans une auto transformée en four en plein soleil !

« On voit que nos clients y sont de plus en plus attentifs et s’organisent en conséquence pour pouvoir tenir une heure, le temps de rentrer chez eux et de remettre leurs achats au frais », note Renaud Roland, de la boucherie Roland, à Jambes. « Avec une chaleur pareille, mieux vaut ne pas prendre de risque et laisser son américain dans l’auto tout l’après-midi. C’est du bon sens. »

Justement, dès qu’on rentre, on remet sa viande crue au frigo. Et on ne l’en ressort qu’au dernier moment, lorsqu’il est temps de la cuire.

Si on veut la mariner, on la laisse s’imbiber des parfums au frigo.

On ne laisse rien traîner !

« Le risque, c’est la température ambiante », souligne-t-on à l’Afsca (Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire). « Le ni chaud ni froid. Le froid évite la prolifération des bactéries. Et au-dessus de 60-65 degrés, elles sont tuées. On évitera donc de laisser une viande à température ambiante plus de deux heures et plus d’une heure si la température ambiante dépasse les 30 degrés », conseille l’Afsca.

Lors de vos préparations, attention à ne pas mélanger cru et cuit. Ainsi, un plat, un couteau, une assiette, une fourchette, qui a été en contact avec de la viande crue (ou d’autres aliments crus comme du poisson) doit être lavé, avant d’accueillir éventuellement de la viande cuite.

Sans quoi les bactéries passeront de l’un à l’autre…

On n’oublie pas de laver ses légumes et ses fruits, et là aussi, on maintient ses crudités, ses accompagnements et ses desserts au frigo jusqu’au dernier moment.

Niveau cuisson, on peut évidemment opter pour une viande bleue ou saignante, mais attention à la viande hachée (burgers et saucisses), à la volaille et au porc : ceux-ci doivent vraiment être cuits à cœur pour anéantir toute bactérie. Attention aussi à votre grille de barbecue : brossez-la pour enlever les résidus d’anciennes cuissons. Veillez aussi à tenir vos viandes à l’écart des flammes, car le côté « brûlé » d’une viande est aussi synonyme de toxines cancérigènes…

Alors oui, vous pouvez évidemment laisser vos plats de viande et de légumes sur la table le temps de laisser tous vos convives se régaler, mais dès que tout le monde a terminé de manger, remettez tous vos restes emballés au frigo. N’attendez pas que le dessert voire le dernier verre soit passé. Là encore, une heure maximum après la fin de la cuisson, c’est un délai suffisant passé à température ambiante… Vous voilà maintenant le roi ou la reine du barbecue !

LAURENCE PIRET

Source 

Les commentaires sont fermés.