La salle communale de Saint-Séverin Nandrin aura un lifting à 250.000 euros

Lien permanent

Vieille de 30 ans, la salle communale de Saint-Séverin avait besoin d’un coup de frais. Sa rénovation a été inscrite par la majorité dans son PST, à l’échéance 2021. Pour un budget de 250.000 euros, il est prévu de refaire la cuisine, agrandir la chambre froide, aménager la scène... « Pour l’instant, il n’est pas possible de jouer du théâtre sur scène car il manque de pendrillons (rideaux qui cachent les coulisses NDRL), et l’occultation est lacunaire. Il faudrait aussi une sonorisation, une table de mixage pour que les spectacles se déroulent dans des conditions optimales », décrit Michel Lemmens, bourgmestre.

Le gros chantier de cette législature concerne l’enseignement avec la création d’un nouveau bâtiment remplaçant les préfabriqués à l’école de Villers-le-Temple. Budgété à 1,4 million d’euros, le projet a été reconnu éligible par le comité de sélection qui octroie les subsides, a annoncé Michel Lemmens au Conseil. La commune de Nandrin espère 900.000 euros « mais nous ne sommes pas sûrs de les avoir », a tempéré le mayeur. 400.000 euros sont aussi inscrits au PST afin de rénover l’école de Saint-Séverin et remplacer les anciens modules préfabriqués, pour 2024.

Fusionner les fabriques

La majorité souhaite rationaliser les lieux de culte, en fusionnant les fabriques d’église. « Deux sur trois sont prêtes à se rassembler, nous avons la chance d’avoir des personnes raisonnables. Les fabriques comptent de moins en moins de bénévoles et ceux-ci ne sont pas remplacés. Une fusion permettrait de gagner en temps, en énergie et en efficacité, pour tout le monde », estime Michel Lemmens.

La commune va engager un écoconseiller, opérationnel cette année, pour coordonner le PCDN, le cimetière nature, le Contrat de rivière, le fauchage tardif etc. Coût : 60.000 euros/an.

Lutter contre les inondations

Pour lutter contre les inondations, elle va poursuivre l’aménagement de zones d’immersion temporaire. Celles protégeant les places Botty et Musin, et les rues Derrière les Prés et du Halleux seront prioritairement réalisées, pour un budget de 280.000 euros. « A Saint-Séverin, c’est terminé. »

Enfin, Nandrin a été sélectionnée par RESA comme commune pilote pour remplacer tout son éclairage public (1.150 points lumineux) par du LED dernière génération. « Nandrin a la particularité d’avoir un éclairage homogène, avec des lampes au mercure. La première étape est de changer l’éclairage du village de Nandrin (400 points) pour un budget de 36.667 euros TVAC, le reste étant financé par RESA. » L’économie de fonctionnement est estimée à 25.000 euros par an.

PAR ANNICK GOVAERS

Source 

Les commentaires sont fermés.