Les soldes commencent le 1er juillet

Lien permanent

Avant d’acheter,lisez les étiquettes !

Dans certains pays d’Europe, les soldes ont déjà commencé. Chez nous, on pourra profiter des rabais du 1er au 31 juillet. Pourtant, les magasins offrent presque constamment des réductions sous des noms différents : du Black Friday d’importation américaine jusqu’aux ventes conjointes et aux braderies. Ces rabais peuvent désorienter le consommateur, en lui donnant l’impression de faire des affaires tout le temps, ou, au contraire, de ne plus savoir si la réduction est réelle. Dès lors, comment faire la part des choses ? « Il est compliqué à la fois pour les instances de contrôle et pour le consommateur de savoir si la réduction est réelle », admet Etienne Mignolet, porte-parole du SPF Économie. « Or, puisque le commerçant ne peut vendre à perte qu’au moment des soldes uniquement, le consommateur a la possibilité de faire de bonnes affaires ».

La période d’attente

En plus de ces principes, pour les secteurs de l’habillement, de la maroquinerie et des chaussures, une période de présoldes existe. Elle s’appelle « période d’attente » et s’étend sur le mois qui précède les soldes. À ce moment, ces secteurs peuvent faire des rabais, mais sans en faire l’annonce. Les braderies sont toutefois admises à des conditions strictes, tout comme les ventes conjointes.

Au fil du temps, la législation européenne a assoupli les pratiques commerciales. Avant il existait un « prix de référence » défini comme le prix le plus bas affiché pendant le mois précédant la réduction. La réduction ne pouvait être annoncée que lorsque le nouveau prix était inférieur au prix de référence. Depuis 2014, ce prix n’est plus défini. Dès lors, certains magasins n’hésitent pas à augmenter le prix d’un produit avant les soldes pour ensuite, le moment venu, le remettre au prix initial.

 

Il est donc compliqué d’évaluer si une réduction est réelle et les instances de contrôle doivent agir au cas par cas, comme le relèvent Test-Achats et le SPF Économie. Pour ne pas tomber dans le piège, ces derniers conseillent de comparer les prix. Test-Achats recommande aussi de vérifier les dessous des étiquettes et d’essayer de résoudre d’éventuels soucis directement en magasin, avec le gérant. Quand ces mesures ne suffisent pas, Test-Achats et le SPF offrent des outils pour signaler les irrégularités et trouver une solution. Selon l’Inspection économique, 90 infractions à la réglementation sur les soldes ont été répertoriées entre 2014 et 2017.

LAVINIA ROTILI

 

Source 

Les commentaires sont fermés.