Attention soyez vigilants la buse est assez agressive

Lien permanent

Un quadragénaire hutois a vécu une sacrée mésaventure. Vendredi après-midi, comme à chaque fois qu’il a un créneau dans son emploi du temps, Cédric Delleur (41) décide d’aller courir. Tout se passe bien jusqu’au moment où il arrive sur les hauteurs d’Antheit, au bout du cul-de-sac de la rue Ferdinand Fontaine. Alors qu’il ne s’y attendait pas, une buse l’a attaqué.

« C’est la première fois que j’empruntais ce chemin en faisant mon jogging », explique Cédric. « À un moment donné, j’ai aperçu une buse qui tournait à 5-6 mètres de hauteur. Je n’y ai pas vraiment prêté attention. Puis elle est repassée à un mètre au-dessus de moi. Cela m’a un peu surpris. Elle est ensuite revenue par-derrière et a planté ses griffes dans mon crâne, tout en me donnant des coups de bec. J’ai mis ma main et j’ai alors vu que je saignais. J’ai voulu poursuivre mais le rapace continuait à plonger en ma direction pour m’empêcher d’avancer. C’est assez surprenant. Je n’ai pas eu le choix. J’ai dû faire demi-tour. »

De retour chez lui, Cédric Delleur a désinfecté ses plaies. « On m’a conseillé de consulter un médecin mais j’ai mis de l’isobétadine, c’était suffisant. Il n’était pas nécessaire de recoudre. C’était assez douloureux. Le soir même, cela « toquait » dans ma tête. À présent, cela va mieux. »

Si ce fan de course à pied qui a déjà participé à plusieurs marathons et semi-marathons, a décidé de témoigner, c’est pour mettre en garde les personnes qui pourraient passer au même endroit.

« Je me suis un peu renseigné. C’est actuellement la période de nidification. Cette buse ne m’a pas attaqué pour le plaisir », souligne le Hutois. « Elle avait sans doute son nid à proximité et elle voulait le défendre. Je ne suis pas le premier joggeur à qui cela arrive. Par contre, il ne faudrait pas que des promeneurs avec des enfants passent par ce chemin au bout du cul-de-sac de la rue Ferdinand Fontaine. Pour l’instant, il vaut mieux l’éviter. »

Cet épisode n’empêchera cependant pas Cédric, qui joue aussi au foot à Fumal, de continuer à courir sur les beaux chemins de notre région. Son prochain objectif, le Trail Curtius dans les bois du Sart Tilman à la fin du mois de juin.

CHRISTOPHE CAUBERGH

Source 

Soyez vigilants si vous vous promenez dans les campagnes du côté de Lantin (entité de Juprelle). Plus précisément, dans les champs situés entre la rue du Fays et Xhendremael, via le chemin, dit, de Berlin.

Plusieurs promeneurs et joggeurs nous signalent la présence d’une buse au comportement plutôt agressif. « Cela fait plusieurs jours que la bête est là, à chaque fois que j’y passe pour courir », explique Patricia, une riveraine. « Quand on s’approche, elle passe d’un arbre à l’autre, nous suit du regard… Parfois, elle reste à nous surveiller et nous suivre, parfois, elle s’élance », ajoute-t-elle.

Entre 50 et 60 cm d’envergure

Le rapace a déjà foncé sur la joggeuse, la frôlant à vive allure.

« Je n’ai rien eu pour l’instant mais, un jour, j’avoue avoir fait demi-tour. J’ai par contre déjà croisé une autre dame, qui s’en est sortie blessée dans les cheveux ! Pour tout vous dire, quand j’y passe, je cours maintenant avec les bras en l’air et un sachet plastique en mains. De cette façon, elle ne me plonge pas dessus », sourit-elle.

La buse, d’une envergure estimée entre 50 et 60 cm, est plutôt impressionnante. « Son bec est quand même crochu, c’est assez spectaculaire. Et je la sens vraiment agressive.

Elle doit sans doute protéger son nid et, je suppose, que d’ici la fin juin, on ne devrait plus en entendre parler… Mais je pense surtout aux familles qui pourraient se promener là-bas, avec des enfants en vélo par exemple… Cela pourrait être danger », informe Patricia.

E.D.

Source 

 

Commentaires

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel