L’octroi d’une prime pour l’achat d’un vélo à assistance électrique ou d’un kit adaptable !

Lien permanent

Vélo électrique à Amay: la prime devient accessible à tous

Pour encourager les déplacements à vélo électrique, le Collège communal proposait de modifier le règlement régissant l’octroi de la prime communale. « Nous voulons supprimer le plafond de revenus qui limitait l’accès à la prime», introduit Stéphanie Caprasse, échevine de la mobilité. Jusqu’à présent, l’octroi et le montant de la prime pour l’acquisition d’un vélo à assistance électrique ou d’un kit adaptable à l’état neuf (dont la vitesse ne dépasse pas 25 km/h) dépendaient des revenus dont dispose le demandeur : 100 euros pour les personnes ou ménages dont le revenu imposable est de maximum 30.000 euros par an ; 75 euros pour un revenu imposable compris entre 30.000 et 40.000 euros par an ; 50 euros pour un revenu imposable entre 40.000 et 50.000 euros par an ; et aucune intervention financière lorsque le revenu imposable dépasse un montant de 50.000 euros/an. Désormais, les ménages au revenu imposable supérieur à 40.000 euros/an pourront bénéficier d’une prime de 50 euros. Les faibles revenus continueront quant à eux à recevoir une prime plus importante.

12 primes accordées en 2018

Accordées depuis 2012, les primes vélos électriques ont fait 12 heureux en 2018, pour un montant total légèrement supérieur à 1.000 euros.

Samuel Moiny, conseiller PS, s’est réjoui de cette mesure mais s’est interrogé sur le montant de la prime, peut-être insuffisante pour convaincre les petits revenus à sauter le pas.

Il encourage par ailleurs à faire davantage de publicité autour de cette aide communale, pour mieux la faire connaître.

L’élu socialiste a par ailleurs soulevé la problématique de la trottinette électrique, même si celle-ci n’a pas (encore) fait de percée à Amay.

« Pourquoi n’accorder la prime que pour les vélos électriques, et pas la trottinette électrique ?

Pourquoi ne pas adopter une réflexion plus large pour inciter à une évolution des comportements ?

Il faut notamment penser aux bonnes conditions de circulation, comme la signalisation, les parkings, l’état des voiries…», suggère-t-il.

 

Source 

Commentaires

  • Très bien mais pourquoi pas la même prime pour tout le monde? 50 € ne sont pas encourageants.Toutjours cette discrimination liée aux revenus.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel