Le Comité des Fêtes et des Amis de la Romane de Saint-Séverin jette l’éponge à Nandrin !

Lien permanent

Suite à un long entretien avec une partie des derniers membres du Comité des Fêtes et des Amis de la Romane de Saint-Séverin, voici ce qu’il en ressort.

Le texte est long mais par respect pour eux, prenez la peine de le lire dans son entièreté !

Merci à eux pour le temps consacré, aujourd’hui et durant de si nombreuses années.

 

Voici :

Après plus de 30 ans et plus de 220 activités, le Comité des Fêtes et des Amis de la Romane de Saint-Séverin s’arrête sur un magnifique record d’affluence pour sa dernière activité ( ?), le dimanche 26 mai. Lire l’article : « Record d’affluence pour la marche ADEPS d’Yernée : 1286 marcheurs. » clic ici

 

Pour n’oublier personne, ni pour mettre en avant certains, les derniers membres du Comité souhaitent qu’aucun nom ne soit mentionné !

Chacun ayant participé à une ou plusieurs activités se reconnaîtra et qu’il en soit remercié pour son dévouement et sa bonne humeur.

ü  Les débuts du Comité des Fêtes

Il est difficile de trouver la date exacte de la création du Comité des Fêtes de Saint-Séverin, ni le nom de son fondateur !

Des bribes d’informations retrouvées (affiches et articles de presse) remontent aux années 1990-1991. Ceci tout en sachant que les anciens de 50 et 60 ans venaient déjà en culottes courtes à la fête foraine sur la place du village, autour de l’étang.

Depuis toujours, un des objectifs majeur du Comité était de récolter des fonds pour offrir aux Saint-Séverinois un magnifique feu d’artifice et des activités pour les enfants lors de la kermesse locale, lieu de rassemblement de tout le village.

Pour votre bonne information la kermesse ou fête foraine se tenait autour du premier dimanche de juillet qui suit le 2 ; le jour de « Notre Dame d’el plovinette ». Raison pour laquelle, il y avait chaque année au moins un jour de pluie durant les 5 puis 4 puis 3 jours de fête ! Le village y était préparé !

ü  La journée du timbre mettant en avant l’Église pour son 900ème anniversaire est un premier tournant dans la vie du Comité des Fêtes

Lors de la journée du timbre, organisée (par d’autres) en grande pompe sur la place du village, le Comité des débuts s’essouffle et manque de bras, de manière fortuite, avant de s’éteindre, de nouvelles personnes viennent renforcer les rangs et relancer, avec de nouvelles idées, les activités au centre du village. Le Comité renforcé se forme à temps pour participer aux jeux populaires qui opposaient les anciens villages de Nandrin à Villers le Temple.

ü  1999, le Comité des Fêtes devient « Le Comité des Fêtes et les Amis de la Romane »

Pour « coller » un peu plus avec l’esprit du Comité qui visait à promouvoir le village, les membres adoptent une bière dont l’étiquette représente l’Église Romane et s’habillent en moines pour la présenter au public lors des manifestions à Saint-Séverin et lors des rassemblements de confréries.

Ce sont sans conteste les plus belles années du Comité, peu importante son nom, des années où chaque activité rencontrait un immense succès, des années où les comitards prenaient du plaisir à se retrouver et voir les sourires sur les visages des plus jeunes jusqu’aux grands parents.

C’était les années bonheur !

ü  En 2013, au Comité des Fêtes et les Amis de la Romane s’ajoute la relève sous le nom de « Saint-Séverin New-Génération ».

Les enfants des membres du Comité du départ ont grandis avec le virus dans la peau, et avec d’autres jeunes, ils lancent le « Saint-Séverin New-Generation » en proposant des activités appropriées à leur âge.

Ce lifting haut en couleurs et en nouveautés n’a pas fait l’effet de « Boost » au sein du village, que du contraire ! Pourtant à l’époque le village comptait de nombreux adolescents qui avaient aussi le droit de s’exprimer sur la place publique.

ü  En 2016, le Comité des Fêtes et les Amis de la Romane sauve les dernières activités en se tournant vers d’autres villages en ne gardant que des organisations silencieuses.

Seuls la marche ADEPS et le VTT sont maintenus à l’extérieur. La marche ADEPS à Yernée et le VTT à Fraineux pour continuer à faire connaitre notre beau village sans perturber la quiétude de Saint-Séverin. Les bénéfices des dernières activités ont été versés à d’autres associations ayant les mêmes objectifs que le Comité Saint-Séverinois.

ü  Pour rappel quelques activités phares organisées au cours des ans

Il est impossible de reprendre la liste des activités organisées au cours de ces nombreuses années, seules certaines sont citées ci-dessous.

Mais en voici une partie :

  • Animation de la fête foraine avec le feu d’artifice.
  • Bourse aux fleurs.
  • Brocante à Saint-Séverin et à Fraineux dans le parc de l’ancien CPAS.
  • Carnaval pour petits et grands.
  • Cinéma pour petits et grands.
  • Corso de brouettes fleuries.
  • Course de caisses à savon.
  • Course de cuistax.
  • Course en vélos sur routes et dans les bois (VTT).
  • Décoration de Saint-Séverin pour la période de Noël.
  • Fleurissement de Saint-Séverin du printemps à l’automne.
  • Marche ADEPS à Saint-Séverin, Fraineux et Yernée.
  • Participation aux animations programmées par d’autres et dans d’autres communes.
  • Théâtre de marionnettes en français pour les petits et en Wallons pour les aînés.
  • Projection sur grand écran de la coupe du monde de Football.
  • Rallye Touristique pour voitures anciennes et de prestige avec le comité des Fêtes des Awirs.
  • Saint-Séverin village fleuri.
  • Souper dansant.
  • Souper spectacle.
  • Spectacle en hommage à Jacques Brel.
  • Visite du Père Noël et distribution de cadeaux.

ü  Quelques souvenirs marquants

Chaque activité à son ou ses souvenirs, mais nous en avons épinglé quelques-uns pour vous. Certains d’entre vous se reconnaîtront peut-être dans l’album photo proposé en fin d’article.

  • La course de caisse à savon à la période des élections de 1999 avec la participation massive des candidats et la victoire donnée à François POLET. Et pour la petite histoire il remportait aussi ses dernières élections.
  • Le cortège des brouettes fleuries en musique et en animation au départ du « Jour de Mai » suivi bal du dimanche soir qui s’est terminé à 6 heures du matin pour permettre aux derniers de se rendre au travail.
  • Les concerts apéritifs à la sortie de l’Église en collaboration avec les frères RENWA et le bar de la Romane, les « marchands du Temple », qui accueillait des cars entiers de spectateurs.
  • Les endurances du Vevray avec des endurances de 4, 5, 12 et 24 heures et plus particulièrement celle remportée par Axelle DOISY de Saint-Séverin, championne de Belgique dans sa catégorie à l’époque.

Dans les souvenirs les plus noirs les comitards retiennent :

  • Les inondations de 1999 où chacun riait debout sur les tables pour retenir le chapiteau avant de se rendre compte de l’ampleur des dégâts dans les maisons du village. Laissant tout sur place, abandonnant leur Fête, chaque villageois a reçu l’aide du comité pour effacer les traces de boue entassée dans leur maison et ce durant toute la nuit. Le lendemain à 16h, la fête tournait comme si de rien n’était !
  • La pétition de 17 personnes de la place contre la Fête qui fut la dernière.

ü  Le Comité a perdu des braves partis trop tôt

Au fil du temps, certains membres parmi les plus actifs sont partis trop tôt, trop vite !

D’autres pour diverses raisons ont quittés Saint-Séverin ou ont fondé une famille laissant peu de temps libre pour le consacrer aux autres.

Il est certain que ces membres partis chacun à leur tour ont érodé le groupe sans jamais trouver de nouveaux pour les remplacer.

Aujourd’hui, les bénévoles, les vrais, les motivés se font rares à Saint-Séverin comme partout ailleurs.

La mentalité et l’esprit de nos villages ont fortement changés, pas à pas, comme les maladies vicieuses qui vous rongent de l’intérieur.

ü  Les raisons de ce jet d’éponge ?

De la même manière que vous ne retrouvez aucun nom dans cet article, les derniers membres ne souhaitent pas évoquer en détail les raisons de ce jet d’éponge.

Ils se limitent à dire, qu’ils sont comme le boxeur qui doit, à contre cœur, jeter l’éponge parce qu’il a reçu trop de coups par de trop nombreux adversaires…

C’est donc avec une immense tristesse que les comitards ont rangé définitivement les gants, les projets au placard et vidé les agendas.

Seule fierté qu’ils peuvent légitimement arborer est d’avoir résisté plus longtemps que le champ de petite aviation (Piste de modélisme rue Saint-Donât), que les courses en vélos des services publics (qui se déroulaient pratiquement chaque semaine du calendrier cycliste), que les courses en vélos du club cycliste Nandrinois, que les Rallye du Condroz et du Micky… et bien d’autres organisations aujourd’hui disparues.

ü  Et pour l’avenir ?

Aujourd’hui, la seule chose de certaine est que la 27ème Nandrinoise se tiendra à Fraineux, reprise par le Club du RESTN (Football), le 28 juillet 2019.

Pour le reste, les derniers comitards souhaitent longue vie aux comités survivants de Saint-Séverin.

Comme le prévoit les statuts, aucune reprise ne peut être envisagée et les derniers deniers seront versés à un ou plusieurs comités, prioritairement de Saint-Séverin ou consommés lors d’une dernière activité en hommage à Saint-Séverin.

ü  Pure coïncidence… quoi que !

En même temps que l’arrêt de notre Comité nous lisons ce geste fort posé par le Maire de Gajac (Gironde), à 70 km au sud de Bordeaux (pas loin de chez nos amis Charentais), un petit village Français, le Maire a demandé que « le chant du coq, la cloche de l'église, le meuglement des vaches soient proclamés patrimoine national ».

Voici un extrait que vous pouvez retrouver sur le site « actu.fr » :

« Les ruraux n’ont jamais fait de mal à personne.

Et des gens, qui arrivent de l’extérieur, débarquent en disant :

« Votre vie d’avant ne nous plaît pas. On va vous obliger d’en changer ! »

Le pire, c’est que bien souvent, les petites communes se retrouvent face à des emmerdeurs qui vont jusqu’au bout, des procéduriers qui ont les moyens.

C’est le pot de terre contre le pot de fer.

»

Si nos représentants communaux tiennent tant à défendre l’étiquette « Nandrin, Commune Rurale », le Blog ne se prive pas de demander aux Nandrinois qui sont proche du chapeau de notre commune de leur suggérer de suivre l’exemple du Maire de Gajac.

Article de GyM.

Si cet article vous a plu, vous pouvez le partager pour en faire profiter d’autres !

Les amis de La Romane de Saint-Séverin clic ici

Point Vert Les Amis de la Romane de Saint-Séverin clic ici

Des anciens albums photos clic ici

Album photos clic ici 

 https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/le-comite-des-fetes-et-des-amis-de-la-romane-de-saint-severi/

 

Les 10 ans de la Romane de Saint-Séverin en 2009 

 

 

Commentaires

  • Le conseil d'administration du PPNa exprime sa sincère compassion et toute sa sympathie aux
    comité démissionnaire. D'autant plus que notre association connaît le même problème de renouvellement déficient.

  • Merci et courage à vous. Continuez à défendre notre patrimoine avant qu'il ne disparaisse totalement !

  • Dans les années 1970 il existait une Maison des Jeunes à Saint-Séverin (que présidait Joseph P. ) ou étaient organisés des ciné-club , des thés dansants ,un bal 1900 , des cours de langues ,et un journal "Saint-Séverin raconte " et autres activités ; cette MdJ se trouvait face au magasin Courthéoux (ou il y avait même une pompe à essence) . La promotion des activités se faisait en distribuant le journal dans chaque boîte( et oui à cette époque point d'internet) . C'était le bon temps ou l'on pouvait faire la causette au magasin Courthéoux , chercher le lait à la ferme chez Wilmes et boire un petit peckêt avec Fréderic . Que ce temps est lointain et regretté car l'entraide n'était pas un vain mot car (étant jeune marié et jeune dans le monde du travail , souvent mon voisin Urbain venait frapper à ma porte pour me réveiller et en hiver un autre voisin Maurice avait souvent dégagé ma rampe de garage car nous rentrions tard . Sans oublié Victor qui malgré un handicap à une jambe venait souvent m'aider dans des travaux de terrassement car j'étais novice dans ce domaine . Je n'oublie pas non plus Joseph dit "le jardinier"qui me donnait des conseils pour mes petites cultures et Freddy le fermier qui avait le coeur sur la main . Sans vouloir être un chantre du passé , je dois bien constater (a quelques exceptions près) que la ruralité n'est plus ce qu'elle était et c'est bien dommage car maintenant c'est plutôt le virtuel qui est roi .

  • Merci pour ce beau témoignage qui est le ressenti de beaucoup d'anciens dont je suis.
    A une exception près, je peux mettre le nom de famille sur chaque prénom cité.
    Merci beaucoup Jean...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel