• Massacre d'Oradour-sur-Glane 10 juin 1944 aujourd'hui 75 ans, souvenirs sur le Blog avec photos

    Lien permanent

    Le massacre d’Oradour-sur-Glane , le 10 juin 1944, de ce village de la Haute-Vienne, situé à environ vingt kilomètres au nord-ouest de Limoges, et le massacre de sa population (642 victimes), par un détachement du 1er bataillon du 4e régiment de Panzergrenadier « Der Führer » appartenant à la Panzerdivision « Das Reich » de la Waffen-SS.

    Il s'agit du plus grand massacre de civils commis en France par les armées allemandes, assez semblable à ceux de Marzabotto, ou de Distomo (ce dernier perpétré lui aussi le ), qui transposent sur le front de l'Ouest des pratiques courantes sur le front de l'Est.

    Ces événements marquèrent profondément les consciences ; leurs conséquences judiciaires suscitèrent une vive polémique, notamment à la suite de l'amnistie accordée aux Alsaciens « Malgré-nous » qui avaient participé au massacre. Depuis 1999, le souvenir des victimes est célébré par le Centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glane, situé non loin des ruines du village à peu près conservées en l'état.

    Source info 

    Massacre d'Oradour-sur-Glane clic ici

    403785_4204614883896_392929992_n.jpg

    428797_4204609563763_1290400429_n.jpg

    486508_4204611483811_1802284752_n.jpg

    548971_4204614643890_1316814648_n.jpg

    576030_4204614443885_2127488825_n.jpg

    549137_4204610163778_343303864_n.jpg

     

     

     

     

     

    Institut National de l'Audiovisuel http://www.ina.fr Abonnez-vous http://www.youtube.com/subscription_

    https://www.youtube.com/watch?v=uhu12RiJYL0

  • Aujourd'hui une brocante de 5 kilomètres le lundi de Pentecôte

    Lien permanent

     

    Cette nouvelle édition pourrait bien la surpasser puisque 675 personnes ont d’ores et déjà réservé leur emplacement.

    Il est encore possible de réserver sa place sur minimum 6m/4m (nombre illimité d’emplacements) à 15 euros au 085/41 25 25 ou au 0472/577 686.

    « Mis côte à côte, cela représente 4 km d’exposants, sur le terrain de foot et dans les rues, soit un parcours réel d’au moins 5 kilomètres. Hé oui, la brocante peut être physique si on fait toutes les allées », rit Jean-Claude Frennet, responsable des réservations pour le club.

    Le jour J, les brocanteurs sont attendus avant 7-8h, des cyclistes les prendront en charge. L’entrée à la brocante est gratuite pour tous.

    Parkings payants

    Pour accéder à la brocante, différents parkings sont mis à disposition des visiteurs, au prix de 2 euros. Ils se situent rue Surfosse (qui s’écrit également Sur Fosses) et route de Terwagne, soit à 100 mètres de l’entrée de la brocante. Des emplacements PMR sont également prévus sur le terrain de foot, derrière l’église et près de la gendarmerie. Le tout est fléché.

    Ce lundi, un drone filmera l’événement, en vue d’un montage vidéo visible sur le site www.brocantedeclavier.be.

    Celui-ci comprend déjà la situation des parkings et des points Horeca de la brocante. Les bénéfices reviendront à la Royale Alliance Clavinoise.

    PAR A.G.

     Source 

    Photo d'archive .
     
     
  • Banneux le lundi 10 juin (lundi de Pentecôte) de 10h à 17h journée communautaire intergénérationnelle

    Lien permanent

    Nous sommes heureux de vous inviter à une journée communautaire intergénérationnelle ouverte à tous au sanctuaire marial de Banneux le lundi 10 juin (lundi de Pentecôte) de 10h à 17h. 



    Au programme : découverte du message et du sanctuaire de Banneux, film, animations diverses, jeux, chemin de prières, goûter.

     

    Rendez-vous à 10h au « Poverello » (rue de Theux 85).

     

    Covoiturage possible. Rendez-vous à 9h devant les églises d’Anthisnes et de Terwagne ou sur le parking de l’école Saint-Martin de Nandrin.

     

    Pique-nique à emporter. Pas d’inscription préalable.

     

    Renseignements : Frédéric Grätz (0492 77 41 92) et Jocelyne Blavier (0486 31 26 94).

     

    Dans la joie de nous retrouver !

     

  • Le droit de pétition existe déjà en Belgique mais il vient d’être réformé.

    Lien permanent

    Les citoyens pourront imposer leur sujet

    Le droit de pétition existe déjà en Belgique mais il vient d’être réformé.

    Jusqu’ici, un citoyen pouvait formuler une demande écrite à
    une autorité publique, y compris àla Chambre.

    Cette demande pouvait concerner « une plainte, une proposition relative à la législation belge ou une observation concernant un sujet d’intérêt particulierou général ».

    Le courrier était remis au président de la Chambre qui renvoyait aux commissions parlementaires, qui en faisaient ce qu’elles voulaient.

    Et souvent,elles n’en faisaient rien. Avec la réforme, initiée par les Écolos du Sud et du Nord, le droit de pétition
    se muscle un peu et donne un peu plus de poids au citoyen, mais il y aura des règles à respecter.

    1. La pétition devra être suffisamment soutenue, à savoir adressée par au moins 25.000 personnes physiques domiciliées en Belgique et âgées de 16 ans accomplis, dont au moins 14.500 domiciliées dans la Région flamande, 2.500 dans la Région de Bruxelles-Capitale et 8.000 dans la Région wallonne ;

    2. La pétition doit être adressée par
    écrit ou par voie électronique à la  Chambre des représentants ;

    3. Elle devra formuler une question concrète ;

    4. Elle devra être conforme à la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales ;

    5. Elle devra relever de la compétence de l’État fédéral ou viser ses intérêts.

    En retour, le pétitionnaire aura le droit d’être entendu par la Chambre des représentants.

    En d’autres mots, le citoyen aura le pouvoir d’imposer un sujet à l’agenda de nos élus ! -

    Article de 
    F. DE H.

    Source 

  • Info pour admirer la sculpture baptisée « Le Poilu », tête de soldat à la barbe dans l'idée de sortie

    Lien permanent
    Commandement Militaire de la Province de LIEGE clic ici
     
    Commandement Militaire de la Province de LIEGE l'annonce sur la page facebook  la sculpture baptisée « Le Poilu », tête de soldat à la barbe constituée d’un assemblage de douilles de balles. En attendant qu’elle rejoigne son emplacement final, elle a été placée dans la Caserne Saint-Laurent d’où les Liégeois pourront l’admirer en longeant les murs du quartier militaire.

  • Le club de volley Tihange - Huy recrute !

    Lien permanent

    Le club de volley Tihange - Huy recrute !

    Source info