L’ULiège recherche des seniors pour une étude sur le sommeil

Lien permanent

Michele Deantoni, doctorante à l’Université de Liège, travaille sur une étude sur le sommeil et le vieillissement cognitif avec son équipe. Elle recherche des volontaires âgés de 60 à 80 ans.

Sieste ou pas sieste ? Bénéfique ou non pour la santé ? C’est la question à laquelle le projet « Cognap » (financé par le Conseil Européen à la Recherche) devra tenter de répondre. Et pour cela, les chercheurs ont besoin de volontaires âgés de 60 à 80 ans et qui ont l’habitude de faire des siestes.

«‘Le sommeil, c’est la santé’ ! Oui mais probablement encore plus si on dort au bon moment ! C’est de cette affirmation que provient notre questionnement sur la pratique de la sieste », indiquent-ils. Les scientifiques ont ainsi émis l’hypothèse qu’une perturbation de l’organisation temporelle du cycle veille-sommeil affecte les performances cognitives de l’individu. Dès lors, un moyen d’explorer cette hypothèse est d’examiner des volontaires avec une organisation temporelle de sommeil très variable comme, par exemple, des personnes qui ont l’habitude de faire des siestes. « On vise à explorer sous quelles conditions la sieste peut moduler l’organisation temporelle de leur cycle veille-sommeil et dans quel contexte elle peut devenir un facteur de risque pour la santé mentale au cours du vieillissement. Ce questionnement ne paraît pas anodin si on envisage qu’au cours du vieillissement, l’adoption de la sieste augmente et que la croyance commune associe la sieste presque exclusivement à des effets bénéfiques. »

Toute personne intéressée par une participation à ce projet ou une étude sur le sommeil ou le vieillissement cognitif de façon générale est invitée à contacter l’équipe du projet « Cognap ».

Adresse e-mail : michele.deantoni@uliege.be, plus d’infos sur http://www.cognap.uliege.be/

 

Source 

Les commentaires sont fermés.