Faire don de son plasma

Lien permanent

Faire don de son plasma pour une place de cinéma.

Depuis janvier, le Centre Culturel de Huy et le Service du sang de la Croix-Rouge s’associent pour sensibiliser autour du don de sang et de plasma. Des initiatives qui permettent au Centre d’aller à la rencontre du public : « Nous sortons de nos sentiers battus et cela permet de s’ouvrir à un autre public. L’idée est venue simplement lorsque je suis venu donner mon sang ici à la Polyclinique de Gabelle. Il nous semblait primordial d’informer les gens, pas toujours au courant de cette recherche de dons », précise Aurélien Juan, animateur au Centre Culturel de Huy.

Pour attirer les gens, deux projets sont mis en place : ce 12 juin, de 9 à 15h, le Centre Culturel accueillera le service sang. Une date symbolique : « C’est le moment où les personnes reprennent leur abonnement au Centre et nous en profiterons pour leur parler de cette possibilité. Il y a 1300 abonnés et nous espérons donc en toucher quelques-uns », ajoute Aurélien Juan. Les infirmières espèrent de leur côté atteindre 30 personnes : « Avec un don, il est possible de sauver trois vies, et ce en 30 minutes. Une poche de sang est divisée en globules rouges, plaquettes et plasma » explique Leticia Thys, responsable de la collecte de sang au Centre Hospitalier Régional de Huy.

Pénurie de plasma

L’autre grande idée de la collaboration est la proposition « Du plasma contre une place de cinéma ». Depuis 6 mois, les personnes donnant leur plasma se voient offrir une place de cinéma au ciné-club du Centre Culturel, lors de leur deuxième don. L’occasion de mettre en avant un problème de taille : la pénurie de plasma en Belgique. Depuis quelques années, 70 % des réserves proviennent des États-Unis : « La demande en plasma a doublé et nous devons trouver des solutions pour arriver à l’autosuffisance. Pour le moment, nous atteignons les objectifs mais les chiffres doivent doubler d’ici 2021 », précise Leticia Thys. Depuis le début de l’initiative, 48 places ont été données.

L’importance du plasma n’est pas à sous-estimer : « Il sert aux hôpitaux pour soigner les grands brûlés ou les hémorragies. Une autre possibilité est la création de médicaments pour les personnes avec des soucis immunitaires ou les hémophiles », termine la responsable de la collecte de sang.

On rappellera qu’il est possible de donner son sang toute l’année, à une fréquence minimum d’une fois tous les 3 mois. Concernant le don de plasma, la durée du processus est de 1h15.

En revanche, il est possible de venir donner du plasma toutes les deux semaines sur rendez-vous à la Polyclinique de Gabelle. Plus d’infos sur : www.donneurdesang.be.

MAXIME GILLES

source 

Les commentaires sont fermés.