• Attention n'oubliez pas de déclarer votre remorque

    Lien permanent
    Est-ce que vous utilisez une petite remorque ?
    Saviez-vous que votre remorque doit faire l’objet d’une déclaration ?
    vous l'utilisez sur la voie publique attention 

    Les remorques d’une masse maximale autorisée (MMA) jusqu’à 750 kg, font partie des véhicules non automatisés.
    Cela signifie qu’ils ne font pas l’objet d’une immatriculation à la DIV et qu'ils doivent être déclarés afin de pouvoir s’acquitter de la taxe de circulation annuelle qui s’élève à 38,41 € pour une MMA jusqu'à 500 kg et à 79,73 € pour une MMA comprise entre 501 et 750 kg.

    Un formulaire de déclaration/révocation est disponible en ligne : https://www.wallonie.be/demarches/20552-payer-la-taxe-de-circulation-sur-les-vehicules-dits-
     
     
     
     
     
     

     

  • Tu y as déjà pensé ?

    Lien permanent

    Si Adam et Eve sont les premiers humains sur terre, pourquoi ont-ils un nombril ? Tu y as déjà pensé ? Et le don d’organes, tu y as déjà pensé ?

    Le don d’organes est le premier acte qui mène à la transplantation, qui permet de sauver des patients qui sont atteints d’une maladie très grave qui ne peut être guérie que par le remplacement de l’organe malade. Actuellement, la pénurie d’organes constitue le frein majeur à la transplantation. Le nombre de donneurs est insuffisant pour permettre de satisfaire les besoins.

    QUE DIT LA LOI?

    En Belgique, une loi encadre les prélèvements et transplantations d’organes depuis 1986. Elle est basée sur le principe de « qui ne dit mot consent ». cela signifie que chaque citoyen est d’accord de donner ses organes.

    Le prélèvement est permis sur le corps de toute personne inscrite au registre de la population ou depuis plus de 6 mois au registre des étrangers, sauf si le candidat-donneur a exprimé une opposition au prélèvement de son vivant.

    La loi a aussi inscrit la possibilité pour toute personne de faire acter au Registre national, via son administration communale, sa volonté d’être donneur. cette déclaration supprime l’ambiguïté inhérente à la situation des candidats-donneurs qui n’ont pas fait acter une opposition au Registre national. En effet, dans ce cas, le médecin doit s’informer de l’existence éventuelle d’une opposition exprimée d’une autre manière par le candidat-donneur. C’est très probablement auprès des proches que ce dernier que le médecin sera amené à s’informer, ce qui risque de placer ceux-ci dans une situation difficile à  un moment particulièrement pénible.

    C’est pourquoi, même si la loi présume le consentement de ceux qui ne se sont pas opposés, il est préférable qu’ils fassent acter leur accord au Registre national.

    COMMENT FAIRE POUR EXPRIMER VOTRE VOLONTÉ ? 

    C’est très simple. Il suffit de vous rendre au service population de la Ville d’Aubange, sis au 22 rue Haute à Athus. Vous pouvez le faire à partir de 13 ans (accompagné des parents). Vous y recevrez un feuillet de consentement ou d’opposition aux dons d’organes. Vous cochez la ligne de votre choix, vous le datez, vous le signez et vous le remettez au guichet de l’administration communale.

    Il sera également possible de compléter le formulaire le 14 octobre 2018 lors des élections.

    SAVAIS-TU QUE …

    un seul donneur peut sauver minimum 8 vies ;

    en Belgique, un peu plus de 1200 malades se trouvent sur une liste d’attente. la plupart d’entre eux sont en attente d’un rein ;

    les organes qui peuvent être transplantés sont le cœur, les poumons, le foie, le pancréas, les reins et les intestins ;

    il n’existe plus vraiment de limite d’âge pour donner ses organes. au cours des dernières années, le donneur le plus âgé avait 90 ans ;

    Plus de 90.000 transplantations sont réalisées dans le monde chaque année, soit 10 dons chaque heure ;

    Il est possible de donner ses organes après le décès mais aussi de son vivant (un rein, une partie de foie).

  • L’ex-chef de la police du Condroz acquitté !

    Lien permanent

    En 2013, Philippe Prévot, alors chef de zone de la Police du Condroz, avait prêté de l’argent à Frédéric Fagnoul qu’il prenait pour un ami mais qui, depuis lors, a été condamné en Grande-Bretagne.

    Ce dernier avait remis, en garantie, des armes à Philippe Prévot qui les avait conservées dans son coffre personnel en attendant son remboursement. L’année suivante, le chef de corps, titulaire d’un permis de chasse, avait encore concédé un prêt à Frédéric Fagnoul, que celui-ci avait garanti en lui remettant trois autres armes, destinées à la chasse.

    Ne voyant pas revenir son argent, Philippe Prévot avait rapporté les armes au commissariat pour les faire enregistrer. Il était poursuivi pour faux et usage de faux. En octobre 2018, le tribunal correctionnel estimait qu’il y avait bien eu faux et usage de faux mais que l’ex-chef de zone « ne poursuivait manifestement aucun objectif délictueux ou criminel » : il avait bénéficié d’une suspension simple du prononcé .

    L’affaire est revenue devant la Cour d’appel au début du mois d’avril. La défense estimait que le permis de chasse dont M. Prévot était détenteur à l’époque, pouvait l’exempter des conditions mises à la détention d’arme. Ce jeudi, Philippe Prévot a été acquitté par la cour d’appel de Liège qui a estimé qu’il y avait un doute quant à l’intention frauduleuse.

    source 

  • Ordination presbytérale d’Yves TCHOUMOUDI 30 juin 2019

    Lien permanent

     

    Le Diocèse de Liège, son évêque Mgr Jean-Pierre Delville ainsi que le Séminaire de Liège ont la joie d’annoncer l’ordination d’un nouveau prêtre pour le diocèse de Liège.

    Par le don du Saint-Esprit et l’imposition des mains, Mgr Jean-Pierre Delville ordonnera prêtre Yves TCHOUMOUDI.

    Yves, séminariste-diacre, vit actuellement un stage d’insertion pastorale dans l’unité pastorale du Condroz.

    La célébration d’ordination presbytérale a lieu le dimanche 30 juin 2019 à 15h en la Cathédrale St-Paul à Liège.

    Le diocèse de Liège, le Séminaire épiscopal, les communautés chrétiennes dans lesquelles le futur prêtre a cheminé, ainsi qu’Yves lui-même et sa famille vous invitent à participer à cette célébration ou à vous y unir par la prière.

    À la suite de la célébration, toute l’assemblée est invitée à partager le verre de l’amitié dans les locaux du Séminaire épiscopal.

    Le nouveau prêtre célébrera une Eucharistie  le dimanche 7 juillet à 10h30 en l’église de Sts-Pierre-et-Paul à 4550 Saint-Séverin.

    Info : Séminaire épiscopal, Rue des Prémontrés 40, 4000 Liège – 04/223.73.93 – seminaire@liege.catho.be