Deux futures grandes infrastructures sportives de la région bénéficient de subsides

Lien permanent

Plus de 3 millions€ de subsides pour le sport de Huy-Waremme

Des subsides pour huit projets : la ministre annonce une promesse de subvention financière pour huit projets d’infrastructures sportives. Deux des huit se trouvent dans l’arrondissement. Le total des subsides wallons pour les grandes infrastructures sportives s’élève à près de 17 millions d’euros.

Football, tennis et combat

Le premier projet, à Geer, concerne la construction d’un nouveau complexe sportif. Après la destruction des vieux bâtiments, la commune prépare de nouveaux aménagements qui profitent au football, au tennis, au tennis de table, à la gymnastique, aux arts martiaux et aux sports de combat. Les autorités geeroises espèrent un début de chantier pour mai 2020 et une inauguration en 2022.

Les écoles et la Clavinoise

Dans le Condroz, les communes de Clavier et Ouffet portent le projet supracommunal de hall sportif à Clavier-Station. Ces infrastructures se destinent aux écoles et au football avec de nouveaux vestiaires pour la Clavinoise. Les communes visent un fonctionnement pour 2022.

2,5 millions€ pour le sport-école et le football

VENDREDI, MAI 10, 2019 - 17:27

À Clavier-Station, la confirmation du subside permet l’érection d’un hall sportif. Les communes de Clavier et Ouffet portent ensemble le projet. Philippe Dubois, mayeur claviérois, évoque une excellente nouvelle : « Les deux administrations ont récemment déposé le permis à la DGO4. La réponse est attendue endéans les quatre mois, sans doute après les vacances estivales. L’adjudication est ensuite prévue. La ministre a compris la nécessité de ce projet pour les deux communes. »

Le bourgmestre de Clavier présente deux échéances : « On espère le bouclage du volet administratif dans un an, puis une année de construction. J’estime encore à deux le nombre de championnats dans les vieux vestiaires. » Le site se situe près des installations de la Clavinoise. « Ce hall sportif se destine à la fois aux écoles et au club de football. Le sport-école représente un axe important du projet, car on compte environ 400 jeunes âgés entre 3 et 12 ans qui ne disposent pas de salle adaptée. On s’adresse à tous, mais on pense particulièrement à l’accompagnement des jeunes. » Ancien joueur de la Clavinoise, Philippe Dubois explique : « On centralise des terrains autour du club de football. Les pelouses soit déjà de qualité supérieure. Quant aux vestiaires et à la buvette, je constate peu de changements depuis ma période en réserve il y a 40 ans », sourit-il. « Les infrastructures s’annoncent donc plus dignes des standards actuels. Le club compte déjà plus de 250 jeunes et on s’attend à une progression. Ce projet global remonte à plusieurs années et on réfléchit à tous les aspects, comme les accès, afin de rendre ce projet le plus fédérateur possible dans la région. »

Subside de 989.000€ pour le complexe sportif

 

 

Le nouveau complexe geerois reçoit un subside de 989.000 euros. Le bourgmestre, Dominique Servais, s’en réjouit : « Ce subside est une très bonne nouvelle, particulièrement attendue. Le projet a nécessité trois années de travail intensif. L’échevin Didier Lerusse s’est investi avec la collaboration de la SPI, d’Infrasports et du bureau d’étude. Le montant total du projet est estimé à 2,4 millions d’euros et toutes les démarches sont engagées. La qualification du dossier a évolué, passant de petite à grande infrastructure. »

Selon le mayeur, ces aménagements deviennent urgents. « La fréquentation a augmenté et le site a peu changé depuis 45 ans. L’hygiène et le confort seront ainsi améliorés. » Les bâtiments se situent entre les deux terrains de football avec des terrains de tennis à l’arrière. Plus de 150 jeunes fréquentent ces installations, tandis que l’équipe première de Geer monte en P1. Le chantier compte quelques phases : « Une installation provisoire sera installée pour une durée d’un an et demi où des vestiaires et une cafétéria seront abrités. Le second terrain sera partiellement occupé par une grue. L’adjudication est programmée pour le second semestre de cette année. Le lancement du chantier est espéré pour 2020, au terme de la saison sportive. Le bâtiment actuel sera démoli. L’inauguration est envisagée un an et demi après le début des travaux », détaille Dominique Servais.

L’infrastructure s’adresse notamment au club de football, ainsi qu’au tennis, au tennis de table, la gymnastique, les arts martiaux et les sports de combat.

 

PAR JULIEN MARIQUE

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel