Il fera froid jusqu’au 10 voire 12 mai 2019

Lien permanent

Fin mars, MeteoBelgique annonçait un mois d’avril plus chaud que la moyenne avec moins de précipitations et plus d’insolation. Philippe Mievis a vu juste. Mieux, il avait donné un écart de 1,2 degré par rapport aux normes, dans le centre du pays, et c’est ce qui est arrivé au dixième de degré près.

Bien sûr, cela ne veut pas toujours dire que la météorologie est devenue une science à 100 % exacte mais il fallait, une nouvelle fois, souligner le travail du prévisionniste. Qui, comme à chaque début de mois, se mouille pour le prochain trimestre. « Il ne faut pas se fier au premier jour du mois de mai », annonce-t-il. « La tendance, pour la première décade et ce jusqu’au 12 mai avec les saints de glace, sera fraîche et plutôt dépressionnaire ». Ce sera, avance-t-il, probablement la seule décade froide de ces trois prochains mois ! « Une période qui s’annonce (largement ?) en excédent thermique ».

La seule décade froide

Par contre, pour la quantité de précipitations, c’est plus complexe. « On devrait connaître une saison estivale marquée par les orages ». Les précipitations seraient plus faibles en fréquence mais elles seraient plus importantes par endroits où les orages auront sévi . Des orages qui, localement, pourraient être forts. À l’instar de l’été 2018, les régions les plus au sud et/ou à l’est de notre pays devraient être les plus touchées. Voici les prévisions pour les trois mois de mai à juillet :

 Mai. Une première décade très froide pour la saison, sous des masses d’air d’origine polaire, parfois perturbées.

« Ce n’est qu’à partir de la mi-mai que les tendances devraient tout à fait s’inverser, avec la mise en place de conditions anticycloniques qui se positionneront à terme sur le nord du continent européen ».

Cela amènera un temps plus calme, plus sec et surtout nettement plus chaud. « Mais attention aux orages en toute fin de mois », prévient MeteoBelgique.

 Juin. La confirmation d’un mois (très ?) chaud. « Un mois estival avant l’heure », résume Philippe Mievis.

Il faudra, une fois encore, composer avec une tendance de plus en plus marquée aux orages. « Ce sera d’ailleurs une tendance globale de cet été. En tout cas, du mois de juin, surtout la deuxième décade, et du mois de juillet ».

 Juillet. « À l’heure actuelle, il semble bien que ce mois continuera dans la lignée du mois de juin précédent : chaud mais avec des remontées orageuses du sud de l’Europe et de l’Espagne en particulier ».

Ce qu’on appelle les fameux « Spanish Plume ». « Des périodes de temps caniculaire, comme en juin, sont probables pour ce mois. Mais nous confirmerons tout ça lors de notre analyse le mois prochain ».

PIERRE NIZET

MeteoBelgique

Source 

Les commentaires sont fermés.