Le restaurant Paparazzi quitte Nandrin pour Liège

Lien permanent

Il y a près de deux mois, le restaurant le Paparazzi a fermé à Nandrin. Le bâtiment qui l’abritait a été vendu et le couple qui le gérait avait dû quitter les lieux. L’établissement va finalement rouvrir mais à Liège, près de la rue de la Casquette, dans le Carré. L’ambiance sera familiale.

Gérard Miller et sa compagne, Mélissa Septon, ont choisi d’investir l’ancien restaurant grec «Chez Georges», en face des «Sabots d’Hélène» et du «Babylo’s», rue Saint-Jean-en-Isle dans un quartier que le couple estime en devenir: «C’est un bel endroit vivant avec beaucoup de commerces de bouche et une rue piétonne, les lieux s’y prêtent bien», expliquent-ils, « en plus, l’ancien restaurant est un endroit très chaleureux».

 


La rue Saint-Jean-en-Isle. - L.C.

 

Là, un nouveau restaurant italien aux décors authentiques, sombres et boisés, «un peu comme dans les films de Scorsese», ouvrira ses portes le week-end prochain (27 et 28 avril). La surface sera plus petite: 30 couverts au lieu des 60 de Nandrin. « On ne vise pas une grosse fréquentation, nous voulons créer une ambiance Trattoria et familiale, un peu comme dans les anciens restaurants italiens des années 60-70», continue le couple, «aujourd’hui, les établissements italiens manquent d’ambiance».

Les grands classiques de la carte du Paparazzi seront toujours proposés et les plats seront toujours aussi généreux. Spaghettis aux fruits de mer, ragoûts aux truffes et aux légumes, carbonaras, cannellonis: il y aura moyen de s’en sortir pour une vingtaine d’euros. Des spécialités seront également au menu, de quoi attirer une clientèle mixte.

Un bal rital sur la Batte

En parallèle, Gérard Miller et Mélissa Septon ont comme projet de lancer un bal rital qui aura lieu chaque semaine sur le quai de la Batte. Il s’agira d’un thé dansant, une guinguette à l’italienne où on dansera et mangera: «Un plat unique à bas prix sera proposé chaque week-end le samedi au soir et le dimanche à midi à l’occasion de La Batte, un peu comme aux Carrioles à l’ancienne poste», termine le couple, «le but est de rassembler les Liégeois autour d’une ambiance à l’italienne, le tout dans un esprit festif».

L.C.

 

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel