Plan langue Wallon vers Français : « Qué Match ! ».

Lien permanent

Après vous avoir proposé une poésie en wallon, suite à plusieurs demandes, voici la traduction sous la forme d’un « plan langue ».

Si vous avez une autre traduction pour certains mots ou expressions, nous voulons bien les recevoir en commentaire pour enrichir notre vocabulaire. Déjà MERCI.

Bonne lecture !

 

ü Èt poquè nin !

  • Et pourquoi pas !

ü Qué Match !

  • Quel match !

Alè èco onk è l’gayoûle !

  • Allez encore un dans la cage !

Vola dèdja l’cinquinme qui passe !

  • Voilà déjà le cinquième qui passe !

Noss’ grand Doné è tot macass’

  • Notre grand Doné est tout groggy

I fê des oûyes come dès sarlètes

  • Il fait des yeux comme des soucoupes

E veû r’glati cint mèyes blawètes

  • Il voit reluire cent milles étincelles

Tot long ståré, plat come ine rinne

  • Vautré de tout son corps, aplati de tout son long

Få bin dîre qui n’è pus lu minme !

  • Faut bien dire qu’il n’est plus lui-même !

Asteûr, vola tot l’monde qui hoûle :

  • Maintenant, voilà tout le monde qui hurle :

Canûle, moufrin, faflûte, vindou

  • Incapable, mufle, camelote, vendu

Alè so pî Bon Dju, rat’min

  • Allez sur pied Bon Dieu et vite

Ca n’va nin durer disqu’à d’min

  • Ça ne va pas durer jusqu’à demain

On pô dès gnér ou dès spinå

  • Un peu du nerf ou des épinards

Tot coulà n’l’î freû nin dè må !

  • Tout cela ne lui ferait pas du mal !

Atincion, vo n’è chal co onk

  • Attention en voici encore un

C’è-st-on dandj’reûs, î fa qui plonk !

  • C’est un dangereux, il faut plonger !

Ca î è, î l’a, l’ôte è so s’cou.

  • Ça y est, il l’a, l’autre est sur son cul.

 

Noss’ Doné sint sès fwèces riv’nî

  • Notre Doné sent ses forces revenir

I s’rècrèstèye, pîpe on bon côp

  • Il se rebiffe, respire un bon coup

E pwis s’ènonde, î l’a fê l’trô

  • Et puis il s’emballe, il a fait le trou

Come si n’grosse wesse l’aveû piké

  • Comme si une grosse guêpe l’avait piqué

Lès ôtes nèl vèyè pu passer

  • Les autres ne le voient plus passer

I coûr, î vole, Dju què côp d’pate

  • Il court, il vole, Dieu quel coup de pied

Nos ôtes qu’èl prindez’v po n’savate !

  • Nous autres qui le prenait pour une pantoufle !

Ca î è, î marque, î l’è r’wèri.

  • Ça y est, il marque, il est retapé.

Mins Bon Dju qui l’î-a-t-î pri ?

  • Mais Bon Dieu qu’est qui lui a pris ?

Cwiter s’gayoûle, må l’î a prî

  • Quitter sa cage, mal lui a pris

Ca l’côp d’hûflèt s’a fê r’sinti

  • Parce que le coup de sifflet se fait entendre

 

Qué match mès djins, fåt-st-assoti.

  • Quel match mes gens, à vous faire devenir fou.

 

ü Sources :

  • Poésie de Renée CAVRENNE,
  • Traduction de l’équipe du Blog,
  • Le dictionnaire du « Le Wallon Liégeois Contemporain » par Simon Stasse (2ème édition).

 

Article de l’Équipe du Blog.

Si cet article vous a plu, vous pouvez le partager pour en faire profiter d’autres !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel