Les forains voudraient installer un parc permanent

Lien permanent

L’année dernière près de 50.000 personnes ont fréquenté la soixantaine de manèges rassemblés au port de Statte du début octobre à la mi-novembre, à l’occasion de la foire à 1 euro. Un succès grandissant qui a incité les forains à imaginer un projet plus important : installer un parc permanent au même endroit : « Le principe serait le même que pour la foire, c’est-à-dire que chaque attraction serait accessible pour 1 euro » détaille Carine Schweig. La foraine est emballée par l’idée de parc permanent : « Si nous obtenons le feu vert, nous sommes prêts ! Les manèges seront assez nombreux, même en période de fêtes foraines. On pourrait imaginer un roulement au sein des attractions. Nous sommes d’accord de nous mettre autour de la table avec la Ville pour discuter d’une location du terrain. Pour le développement touristique de Huy ; ce parc permanent serait un fameux plus ! » Carine Shweig fourmille d’idées : « On pourrait même imaginer le passage d’un petit train touristique (sur route) qui emmènerait les visiteurs du parc jusqu’au centre-ville et inversement. Il y a de nombreuses possibilités. »

« L’accord du port autonome »

Précisément, dans sa déclaration de politique communale, le Collège a annoncé sa volonté de faire une zone de loisirs au port de Statte, avec l’aménagement de haltes fluviales, pour que les bateaux puissent s’arrêter facilement et d’un espace destiné aux mobile-homes. Ce projet est-il compatible avec la foire à 1 euro ? Voire avec le projet d’aménagement du parc permanent à Statte ? Ce sont les questions qu’a posées Grégory Vidal (Défi) lors du conseil de mardi soir. « Nous tenons à cette foire comme de nombreuses personnes, il faut les soutenir » a-t-il souligné.

Le bourgmestre a répondu que, dans l’immédiat, il n’y avait en tout cas pas d’opposition à ce que la foire à 1 euro perdure à cet endroit, qui reste la propriété du port autonome de Liège. « La foire à 1 euro on y tient. C’est un projet social qui participe au développement de la ville » a déclaré Christophe Collignon (PS). Pour le projet de parc permanent, par contre, rien n’est encore décidé. « Nous ne voulons en tout cas pas à cet endroit d’une activité industrielle comme cela a déjà été envisagé par le passé. Pour le reste, il faut obtenir l’accord du port autonome et analyser le projet. Il est trop tôt pour se prononcer. Il faut étudier les législations en vigueur pour ce type de matière ; l’éventuel impact sur le quartier… Je ne suis pas fermé à la réflexion, mais tout reste à étudier… »

Article de AURÉLIE BOUCHAT

Source 

Les commentaires sont fermés.