Pas assez de logements certifiés et à Nandrin ?

Lien permanent

Deux tiers des logements wallons affichent une certification PEB «E», «F» ou «G», soit les trois plus mauvais scores de performance énergétique des bâtiments. La majorité des logements au sud du pays sont donc particulièrement énergivores.

Pour rappel, la certification de la performance énergétique des bâtiments (PEB) consiste à évaluer de manière globale et selon une méthode de calcul définie, la performance énergétique d'un bâtiment. Depuis 2010, la certification PEB est obligatoire lors d’une mise en vente ou en location d’un bâtiment. Le parc wallon compte un million 615.774 logements dont 497.236 disposent d’une certification PEB, soit moins d’un tiers. Alors que l’objectif européen est de tendre vers le label «A» en moyenne, d’ici 2050.

«Si le nombre de certifications est en constante augmentation, il reste du pain sur la planche», avoue la Ministre wallonne du Logement, Valérie De Bue. Elle rappelle au passage les mesures déjà prises pour stimuler les rénovations comme une réforme des primes, dans le sens d’une simplification et d’une augmentation des montants, ou une simplification de la procédure de prêts à taux zéro pour les rénovations.

La province de Liège ne compte que 9,3% de logements certifiés en classes réunies «A» et «B» et représente 30,2% des logements certifiés au niveau wallon.

Répartition par commune           

Nandrin 518 logements certifiés dont 2 en classe A

En ce qui concerne la répartition des logements certifiés en Province de Liège, le trio de tête est évidemment composé, en fonction du nombre de logements, de Liège (39.688 logements dont 278 en classe A, A+, A++), Seraing (9.935 logements dont 15 en classe A) et Herstal (4.933 logements dont 51 en classe A).

Pour Huy-Waremme, on trouve ensuite la Ville de Huy avec 4.144 logements certifiés dont 30 en classe A, A+, A++ devant Waremme (2.324/55) et Hannut (2.108/22). Arrivent ensuite dans l’ordre les communes d’Amay (1.745 logements certifiés dont 17 en classe A), Wanze (1.557/16), Saint-Georges (906/0), Engis (793/11), Braives (708/10), Villers-le-Bouillet (619/3), Ferrières (597/4), Remicourt (596/19), Marchin (570/1), Hamoir (569/0), Héron (519/3), Nandrin (518/2), Clavier (493/1), Modave (462/6), Anthisnes (437/2), Oreye (397/0), Faimes (390/2), Verlaine (369/8), Lincent (353/0), Berloz (348/0), Burdinne (334/5), Wasseiges (325/1), Crisnée (314/6), Geer (300/4), Donceel (282/2), Fexhe-le-Haut-Clocher (281/0), Ouffet (266/1) et Tinlot (232/3).

Plusieurs communes n’ont donc toujours pas de logements en classe A !

Par MARC GÉRARDY

Source 

Les commentaires sont fermés.