Présentation ce samedi de la liste complète du cdH de l’arrondissement de Huy-Waremme

Lien permanent

« Damien Wathelet, tête de liste, est toujours de bonne humeur, bienveillant et enthousiaste avec un côté extrêmement positif. J’ai fait campagne avec lui sur la même liste en 2014. Merci aussi à Benoît Cartilier, président d’arrondissement et humaniste authentique. J’ai choisi comme directeur de campagne le Hannutois Christian Radermeker et une partie de ma famille vit à Antheit. C’est dire si je suis attachée à cet arrondissement de Huy-Waremme », indique Vanessa Matz.

Une présentation de liste en présence aussi de Marie-Dominique Simonet qui a dévoilé qu’elle serait dernière suppléante sur la liste pour les élections européennes. « J’ai accepté la demande de Maxime Prévot, président du parti. Pour moi, faire de la politique, cela sert à tout, même si je figure à la dernière place », a-t-elle insisté.

Le cdH de Huy-Waremme espère un 1er député régional

Une liste régionale emmenée, comme annoncé, par Damien Wathelet, 1er échevin à Clavier, la surprise du chapeau de Maxime Prévot. « L’objectif est de consolider les résultats obtenus il y a cinq ans et d’enfin décrocher un poste de député régional de notre arrondissement », annonce Damien Wathelet.

Françoise Kunsch-Lardinnois, échevine à Huy, sera deuxième sur la liste. « Il faut partir de la base et des aspirations des citoyens », a-t-elle rappelé.

Xavier Lisein, 1er échevin à Braives, sera troisième sur la liste. « Je suis inquiet face au populisme et aux extrêmes. La vérité est au centre », assure-t-il.

Séverine Bovy-Simony, institutrice primaire, de Wanze, sera quatrième sur la liste et mettra en avant l’enseignement.

Les suppléants

Le premier suppléant, comme déjà annoncé, est Benoît Cartilier, conseiller communal à Hannut, qui se félicite de cette liste « équilibrée » et qui a rappelé que le bien-être animal n’était pas un gadget électoral avant d’aller visiter « Animal sans toi…t », voisin de la salle où a eu lieu la présentation de la liste.

Marie Pauly-Fabry, de Tinlot, deuxième suppléante, découvre la politique en tant que citoyenne. « Je mettrai en avant l’agriculture et l’enseignement, notamment l’amélioration des activités de sensibilisation des élèves du secondaire à leur futur métier ».

Jean-François Wanten, échevin et président du CPAS à Saint-Georges, sera troisième suppléant. « L’accessibilité au logement pour tous et surtout pour les familles nombreuses sera une de mes priorités », indique-t-il.

Marie-Claire Binet, enseignante pensionnée de Faimes, « Madame Certitude », qui a récolté plus de 2000 voix aux dernières élections provinciales, sera quatrième suppléante. « Je me félicite de la future construction d’un centre médical à Faimes », a-t-elle annoncé.

« Il y avait la volonté d’avoir des personnes issues des Collèges et conseils communaux, d’avoir un maillage de notre territoire pour représenter tous les citoyens de l’arrondissement. C’est une équipe enthousiaste, portée par l’envie de rapprocher la politique du citoyen », se félicite Damien Wathelet.

Au fédéral

Vanessa Matz en a profité pour présenter Loïc Jacob, échevin à Hamoir qui sera, comme annoncé, premier suppléant sur la liste fédérale du cdH puis a dévoilé le nom de deux autres candidats sur cette même liste fédérale : Francis Dejon, qui a entamé un quatrième mandat de bourgmestre à Saint-Georges (« Je mettrai mon expérience au service de la liste et surtout après les élections du 26 mai ») et la Tihangeoise Pascale Calmant qui a été six ans conseillère du CPAS à Huy.

« L’arrondissement de Huy-Waremme est un territoire de vie avec l’alimentation (le blanc-bleu-belge), l’eau (nappes fréatiques) et l’énergie (centrale de Tihange, biométhanisation, …). Nous allons développer ces trois axes forts par exemple en installant des pompes de carburant CNG (gaz) et en verdurisant le gaz naturel par la biométhanisation », indique encore Damien Wathelet.

Les enjeux du cdH Huy-Waremme

-La mobilité : l’arrondissement est composé de communes rurales. « La voiture est donc un moyen de locomotion important mais nous pouvons diminuer son utilisation grâce aux lignes directes du TEC comme la future ligne Liège-Marche, grâce au refinancement de la SNCB pour avoir au moins un train par heure et par sens, grâce à un covoiturage structuré avec des bornes et des applications pour indiquer où se trouvent les personnes qui cherchent un covoiturage et pour permettre de financer les conducteurs qui le pratiquent et enfin grâce à une plate-forme de mobilité. On veut aussi subsidier les chemins doux pour les liaisons entre les villages et les lieux de services. »

-Le logement : obliger les communes à disposer de 10% de logements sociaux, est-ce rationnel ? « Il faut une mixité des logements et nous en discuterons au sein de la Conférence des élus. »

-Le vieillissement de la population : « Nous souhaitons instaurer une assurance autonomie pour permettre aux personnes de rester chez elles car aller en maison de repos coûte 1700 euros par mois. Une somme de 36 euros par an serait demandée à toutes les personnes de plus de 26 ans. Il faut une accessibilité pour tous aux soins de santé. On doit aider les médecins généralistes à s’installer dans les communes rurales car ils ont aussi un rôle social. Il faut aussi une accessibilité aux services tels la justice avec un palais de justice de Huy qui est sous-utilisé. »

-La santé : « qui est un droit. Il faut créer des maisons médicales pour avoir une somme de spécialistes au même endroit et il faut une équité pour tous pour l’intervention des services d’urgence. »

Article 

PAR MARC GERARDY

 ELECTIONS 2019 

 

Source

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel