• Incendie en cours à Nandrin aujourd'hui 21 mars 2019

    Lien permanent

    Incendie en cours rue d'Esneux à Nandrin !!!! plusieurs camions de pompiers , police sur place !!!! 

    Attention difficulté de circulation , il semblerait que des bonbonnes risqueraient d'exploser .

    Plus d'infos dans la journée 

    Une solidarité de voisinage,signalisation sur la voie publique etc .!!! 

  • L’annonce est maintenant officielle : Paul Carral Vazquez devient le nouveau chef de corps de la police du Condroz

    Lien permanent

    Le nouveau chef de la zone de police du Condroz en place

    Paul Carral Vazquez, 46 ans, s’apprête à célébrer sa récente nomination avec les membres du conseil de police ce mardi soir. Le Neupréen, papa de deux enfants, a maintenant 87 personnes sous ses ordres. Un défi qu’il n’a pas peur de relever : « Je suis justement venu dans la zone du Condroz pour construire une police à taille humaine. Je n’ai pas peur d’accepter les défis et de montrer ma vision ».

    Paul Carral Vazquez, diplômé en criminologie de l’Université de Liège, a commencé sa carrière en tant qu’inspecteur à la police communale de Chaudfontaine. Il a ensuite travaillé à la police de Seraing, où il a passé son brevet d’officier. Après la réforme des polices, il est commissaire à la police fédérale à Bruxelles pendant un an et demi. En 2004, il revient dans sa province en entrant à la police de Liège comme adjoint au directeur de la proximité.

    La proximité, un enjeu primordial pour ce policier qui découvre la zone du Condroz. « Dès demain, je vais commencer par faire un état des lieux. Je compte me rendre dans les dix maisons de police de la zone. Un des plus gros défis va être d’établir une bonne communication entre ces dix maisons dispersées sur un territoire de 405 km2. Le bon échange d’informations est primordial vu la taille de la zone », avance Paul Carral Vazquez.

    En plus de la proximité avec le personnel, il y a la proximité avec les citoyens. Le nouveau chef de corps s’inspire des préceptes de la police québécoise, la « community police » : la proximité et la résolution des problèmes. « Je suis à l’écoute des citoyens. La résolution des problèmes ne se fera pas sans eux. Pour cela, il faut bosser avec les habitants et les associations actives au niveau local », assure le chef de corps. La spécificité de la zone de police du Condroz ? La circulation et la sécurité routière. Le chef de corps sera particulièrement attentif à cet aspect.

    Il conclut : « Quoiqu’il arrive, c’est un travail polyvalent, très différent de mes habitudes. Il faut prendre en compte les finances, la communication, l’opérationnel… Je sens que les prochains mois vont être chargés mais je suis impatient de m’y mettre ! ».

    PAR ESTELLE FLAZONE

     Source 

  • Portez des chaussettes dépareillées aujourd'hui 21 mars pour la journée mondiale de la Trisomie21

    Lien permanent

    La Journée mondiale de la trisomie 21 est une journée internationale qui se déroule le 21 mars. En ce jour, les personnes atteintes de cette trisomie et celles qui vivent et travaillent avec elles dans le monde entier organisent et participent à des activités et des événements pour sensibiliser le public et créer une seule voix mondiale pour la défense des droits, l'inclusion et le bien-être des personnes atteintes de la trisomie 21.

     
  • Trois jours après le titre, le président Francis Dupont dévoile les ambitions des Templiers

    Lien permanent

    Président, comment avez-vous vécu ce titre ? 

    Je vous avoue que la veille, j’étais un peu stressé. Nous avions tout préparé pour fêter ce titre, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Il y avait aussi un risque de remise. J’ai vécu ce match avec des supporters et mon épouse. Cela n’a pas été si facile que cela, Fraiture a manqué d’égaliser, mais nous avons émergé. La fête a été belle, nous étions tellement dans l’euphorie que nous n’avons pas pensé à manger. J’ai d’ailleurs eu un peu mal aux cheveux lundi matin (rires). Mais bon, ce n’est pas tous les jours qu’on gagne un titre. Surtout que nous pouvons en gagner un 2e avec la P4 (NDLR : 2e à un point d’Aywaille B) et qu’il reste encore la Coupe de la province.

    Dès le départ, Templiers a assumé son statut de favori. Vous n’avez jamais douté du titre ?

    Non, car on a décollé dès le départ en prenant beaucoup d’avance. Il y a bientôt un an, Fabrice Piters nous a proposé de relancer une équipe avec des joueurs qu’il connaît. On lui a fait confiance et il a tapé dans le mille. Il connaît parfaitement son noyau et il l’a bien géré. Il y a juste eu deux couacs (NDLR : défaites à Haneffe et contre Huccorgne) qui étaient dus à un petit relâchement.

    Vous êtes président depuis l’été dernier, vous ne pouviez pas rêver mieux pour votre première saison sous cette fonction.

    C’est clair qu’une telle saison ne se reproduira peut-être plus jamais pour moi (rires). Ce sacre est une belle récompense pour le travail de tout le comité. J’y suis revenu en avril 2018 et le CQ, Paul Henrotay, m’a demandé si je voulais être président. Je suis dans ce club depuis 40 ans, j’y ai été joueur, entraîneur des jeunes et même arbitre ! Je connais Templiers-Nandrin sur le bout des doigts et c’est naturellement que j’ai accepté ce rôle.

    Y a-t-il des changements prévus dans le comité ?

    Thierry Coulée, qui fait partie du comité depuis deux mois, deviendra dès le mois d’août coordinateur des jeunes. C’est une tâche assez ardue, avec nos 300 jeunes. Nous aimerions intégrer deux nouveaux jeunes à la P2, la saison prochaine, afin qu’ils prennent de la bouteille. Thierry deviendra peut-être aussi directeur technique, mais c’est encore à décider lors d’une prochaine assemblée générale.

    La majorité du noyau actuel semble partant pour rester et vous avez déjà attiré Mike Janin (Tilleur). Quelles seront vos ambitions en P2 ?

    On table sur le top 5 pour commencer, on ne va pas dire qu’on veut jouer le titre. Je n’aime pas fanfaronner ni mettre une pression inutile sur les joueurs. C’est vrai qu’avec Mike Janin, les ambitions sont automatiquement à la hausse. C’est un gars du cru, il habite Nandrin et son fils joue chez nos jeunes. Dans l’ensemble, tout le monde veut rester à Templiers, nous donnons la priorité à nos joueurs puis nous ajouterons l’un ou l’autre renfort. Mais nous ne ferons pas de folies financières, nous voulons avant tout stabiliser le club en P2. Si nous devons un jour monter en P1, ce sera avec un club sain. C’est dans un coin de notre tête.

     

    Article de MAXIME HENDRICK

    Source 

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/res-templiers-nandrin-est-champion-2019/

  • Les prix de 2008 durant tout le mois de mars chez Saveurs & Traditions Nandrin

    Lien permanent

    Les prix de 2008 durant tout le mois de mars pour les plats à emporté et sur les sandwichs

     Saveurs et Traditions

    La cuisine de Philippe Bomersomme, Route du Condroz 129 à Nandrin 
    Du mardi au samedi de 08:30 à 18:30.
    Emportez tous vos plats préférés, dégustez un sandwich sur le pouce, installez-vous et composez votre menu au restaurant, pour tous vos événements professionnels ou familiaux pour un budget sur mesure.
    Route du Condroz 129/2 
    4550 Nandrin
     
    085 23 24 64
     
     

     

    st2.JPG

  • De nouvelles compétences pour les Aides-soignants

    Lien permanent

    Les aides-soignants pourront bientôt poser des actes supplémentaires au bénéfice du patient, comme administrer des gouttes oculaires ou mesurer le taux de glycémie ou la tension, a indiqué samedi par communiqué la ministre de la Santé publique, Maggie De Block (Open Vld). Afin de pouvoir poser ces nouveaux actes, les aides-soignants devront suivre une formation de 150 heures.

    Au total, pas moins de 127.513 aides-soignants sont actifs en Belgique. Ils travaillent au domicile des patients, en maisons de repos, dans les hôpitaux et autres institutions de soins. À l’heure actuelle, ils peuvent assurer 18 tâches après délégation par un infirmier. Il s’agit par exemple d’assurer les soins d’hygiène aux patients, de prendre le pouls et la température corporelle ainsi que de prendre des mesures préventives contre les infections ou les escarres.

    Ces praticiens étaient toutefois demandeurs depuis longtemps d’un élargissement de leurs tâches. C’est désormais chose faite : les aides-soignants pourront bientôt effectuer cinq actes supplémentaires.

     

    Source 

  • A la découverte des Philippines ! lundi 25 mars

    Lien permanent

    Le lundi 25 mars de 13h30 à 16h30 à l’église d’Anthisnes : « A la découverte des Philippines ! » Avec la participation de Doreen Bayhonan (Philippines) et de Jean-Yves Buron (Entraide et Fraternité). Rencontre ouverte à tous organisée par le groupe « Vie féminine ». Renseignements : Jeannine Piroton (04 371 50 23).