Attention à vos enfants Varicelle & Ibuprofène, le mauvais mélange

Lien permanent

attention.pngLa varicelle signe son grand retour. « Les régions françaises le long de la frontière sont en pleine épidémie. Selon les dernières informations reçues, nous ne sommes pas encore à ce stade chez nous. Mais, la varicelle est bien là et est prête à frapper une nouvelle fois. Cette maladie infantile est très contagieuse, on s’attend donc à un pic de malades la semaine suivant les vacances scolaires. Les parents qui sont partis avec leurs enfants dans les zones épidémiques en France doivent être particulièrement vigilants. En cas de suspicion de la maladie, ils ne doivent surtout pas mettre leurs petits à l’école afin d’éviter qu’ils ne contaminent à leur tour leurs camarades », confie un généraliste. Pour rappel, la varicelle est provoquée par le virus varicelle-zona. Apparaissent alors des taches rouges qui se transforment progressivement en cloques et qui démangent fortement. Presque tout le monde développe la maladie en étant enfant. Ensuite, on est en principe protégé à vie. Généralement bénigne chez l’enfant bien portant, elle peut être redoutable et mortelle chez l’adulte non immunisé, l’immunodéprimé, la femme enceinte et le nouveau-né. UNE SEPTICÉMIE Cette maladie crée aussi une forte inquiétude sur les réseaux sociaux mais pour une tout autre raison. Concrètement, depuis quelques jours une publication de 2016 d’une maman inquiète, a refait surface. Elle y montre des photos de son fils, Lewis, dont la varicelle a dégénéré après la prise d’Ibuprofène. Résultat : des cloques purulentes, puis une septicémie, une infection généralisée. La maman affirme que tout cela aurait pu être fatal à l’enfant. SUR LA BOÎTE Mais est-ce vrai ? « La varicelle est une maladie virale qui peut parfois se compliquer en infections graves. Il semble que le risque de complications cutanées soit plus élevé chez les patients atteints de varicelle traités par un anti-inflammatoire non stéroïdien, famille de médicament dont l’ibuprofène fait partie. Il s’agit d’une association statistique, le lien de cause à effet n’est pas établi », confie le Dr. Mostin, Directrice du Centre antipoisons. « Malgré cela, mieux vaut éviter d’utiliser l’ibuprofène ou d’autres anti-inflammatoires en cas de varicelle ou de zona. Cette recommandation se trouve d’ailleurs sur la notice du médicament ». -

Article de ALISON VERLAET

Source 

Commentaires

  • Mais pourquoi diable toutes ces maladies infantiles quasiment totalement disparues chez nous
    réapparaissent-elles ? Qu'en disent les médecins ?

Les commentaires sont fermés.