L ancienne gare de Saint-Séverin Nandrin route du Condroz à rendu l'âme .

Lien permanent

2 gare.jpg

L ancienne gare de Saint-Séverin Nandrin route du Condroz à rendu l'âme .

Depuis fin de cette semaine, en ce début du mois de mars 2019, les utilisateurs de la route du Condroz N 63 entre Liège et Marche auront peut-être remarqué le balai des grues .
Non pas les grues oiseaux, mais les grues machines .
L'ancienne gare des trams, repris dans de nombreux ouvrages sur le vicinal, qui trônait depuis des générations , à laisser la place au futur.
Elle était debout depuis bien plus longtemps que l'ancienne Maison communale, ou autre habitation sur le territoire de Nandrin .
Comme l'a dit certaines personnes au moment de la destruction du la maison communale , il faut vivre avec le futur ,et pas dans le passé !!!


Les photos gardées précieusement par certain, les livres, dont celui de PPNa sur le vicinal ,et le Musée Christan Blavier permettront aux jeunes Nandrinois du futur de connaitre son histoire .
Et l'architecture du passé .


Et il en sera ainsi certainement dans les générations futures .
Ou même nos nouvelles constructions Eco passive seront démodée et le renouveau s'installera .


N'empêche que dans la mémoire de votre Blogueuse , cette gare à toute son histoire .


Mes grands-parents revenant de Liège, un 6 mars il y a très longtemps (il faisait froid ), ma grand-mère enceinte en fin de grossesse, n'ira pas beaucoup plus loin que la gare de Saint-Séverin pour donner naissance à ma maman .


Nous avons tous des histoires dans nos villages, un endroit ,un moment , un instant qui marque nos vies .

 

Article de JP 

©Photos Archives 

Et ©Nandrin Blog JP 

1 gare.jpg

Commentaires

  • La maison de mes grands parents Jean-François Désiré Paulus et Marie Cloux. Toute ma jeunesse

  • Que de souvenirs passes la bas
    Ai pleure quand j ai vu

  • Mais.....Ce n'est pas possible, je rêve.....
    Cette maison représentait énormément de souvenirs .

  • Y a t il un projet à venir à cet endroit ?

  • Il y a eu un restaurant dans les années 70 à cet endroit.

  • Certaine personnes manifestent l'indifférences fatalistes et sans attaches au caractère patrimonial condruzien traditionnel, authentique et historique de nos agréables villages " Ils banalisent l'évolution" et ils prônent béatement de faire place au futur en " faisant fit du passé " Ignorants que la typologie et l'architecture du patrimoine local était judicieusement implantée dans les paysages ruraux de notre beau pays condruzien. Ils évoquaient la riche et longue histoire locale " l'âme du pays " -Cela nous offrait un cadre de vie environnemental cohérent des plus agréable. La typologie du Condroz "bien distincte" des caractéristiques des terroirs de Hesbaye, du Tournaisis de la Famenne de l'Ardenne de la Gaume ou du Limbourg ... Le respect de ce patrimoine commun s'impose non par un passéisme immobiliste, mais parce que cette manière de composer avec l'environnement est une leçon d'urbanisation juste et harmonieuse. Aujourd'hui le souci de confort, et les besoins ont changé "c'est très bien" Faudrait il qu'ils soient conjugués et intégré avec la tradition locale bien assimilée pour sauver ce qu'il peu encore l'être pour que "LA BELLE DU CONDROZ" ne ressemble encore d'avantage aux banlieues sans caractère et sans âme ! L'urbanisation de la N63 est un fiasco. La pulvérisation de la gare n'est qu'un pas de plus de cette banalisation et de la main mise des promoteurs saccageurs ! Bien en lien, avec l'absence, depuis la fusion des communes, d'un souci intelligent d'une gestion territoriale communale "préventive" qui aurait imposé un schéma de structure de tout le territoire communal ! Puisse t'il, que la présence d'écolos dans cette majorité, dynamise enfin cette problématique immobile elle depuis des décennies !

    André Jaminon

  • Nos grand-parents y sont arrivé en octobre 1911. Ils l'ont achetée au vicinaux en 1936. J'y ai vécu de ma naissance en 1946 jusqu'au décès de ma grand-mère en 1970. Elle y a tenu un café jusqu'en 1956. Il y avait le tram jusqu'en 1952 puis l'autobus. On voyait les conducteurs, les contrôleurs, les voyageurs qui montaient des villages, déposaient leur vélo, entraient dans la cuisine, les colporteurs qui venaient déjeuner, le pt'tit russe,...... Les fermiers de la région s'y réunissaient de temps en temps. Les réunion familiales. Un grand espace de jeu. Que de souvenirs......

Les commentaires sont fermés.