le Grand Feu aura bien lieu les 8 et 9 mars 2019, au Péry Fraineux Nandrin

Lien permanent

Comme vous l’annoncions la semaine passée, l’ACAN, l’association des commerçants et artisans de Nandrin, a cessé ses activités.

Organisatrice du Grand Feu de Nandrin depuis des dizaines d’années, elle ne va donc plus s’en charger et les craintes étaient vives concernant l’avenir de cette fête populaire nandrinoise.

Finalement, le Grand Feu aura bien lieu les 8 et 9 mars prochains, au Péry.

C’est le comité culturel local et HDB Production (qui s’occupe déjà du Festival de Nandrin) qui ont repris l’organisation.

« Quand on a appris que l’ACAN arrêtait, on a voulu que le Grand Feu continue. Si on stoppe une année, après c’est plus dur à relancer. On ne voulait pas que cette activité nandrinoise se perde », confie Jean François Dethier, de HDB Production.

L’événement se déroulera sur le même site que d’habitude (le parking du foot). Il se déroule sur deux jours, en partie à l’extérieur et en partie sous chapiteau. Le vendredi 8 mars est consacré à la soirée électro des jeunes ( avec DJ Tawfik et DJ Charles-X). « Elle s’arrêtera vers 1h30 du matin.

L’entrée est fixée à 7 euros », précise-t-il.

Les préventes sont disponibles sur le site internet www.livecafe.be.

Le samedi est plus familial avec la présence de clowns, magiciens, cracheurs et jongleurs de feu, du grimage etc. Il y aura évidemment le grand feu en lui-même, de la petite restauration ainsi qu’une soirée dansante autour des années 1980.

PAS DE FEU D’ARTIFICE

« Toute la journée de samedi, l’entrée sera gratuite. La soirée s’achèvera vers 1 heures. Nous ferons tout ce que nous pouvons pour déranger le moins possible le voisinage », souligne Jean François Dethier, faisant allusion aux problèmes du passé.

Cette année, il n’y aura d’ailleurs pas de feu d’artifice. « On a décidé de commun accord avec la commune de ne pas en organiser un cette année, en tout cas pour cette édition, pour éviter le bruit, les éventuelles retombées chez les voisins, et les nuisances envers les animaux. »

Du côté du bourgmestre, on supporte cette organisation à 100%. « On soutient toutes les organisations qui stimulent la vie communale, d’autant plus que le Grand Feu a un certain passé.

Il existe depuis au moins 1977, même si c’était à l’époque sous une autre forme », se souvient Michel Lemmens. Quant à la fin de l’ACAN, le mayeur la regrette mais espère avoir un nouvel interlocuteur représentatif qui serve de relais avec les commerçants tout prochainement.

« J’ai eu des contacts en ce sens. »

Article de - A.G

Source 

Commentaires

  • Très bonne initiative ! Avis aux organisateurs : étant du voisinage et habitant justement la rue du Pery, il serait utile de prévoir de bloquer la rue du Pery côté riverain et éviter, comme les autres années, le parking sauvage beaucoup trop excessif. Les barrieres nadar ne sont pas suffisantes. Il y a de plus de nouveaux voisins dans la rue, de nouvelles habitations, ce qui risque de compliquer la situation en cas d urgence si parking sauvage...

  • ''Les grand feux'' doivent rester une festivité folklorique et de tradition populaire.
    Voici des années qu' a Nandrin il sert "d'alibi" a être déguisé en festival électro a
    cent mille lieux du thème évoqué.
    Je demande la justification de l'affirmation "que le comité culturel local aurait
    repris l'organisation local" Je fais partie du dit comité et je participe a l'assemblée
    générale (misérablement réunie 1 ou 2 fois par année) et jamais il n'a été évoqué
    cette implication ! De plus, le conseil d'administration de l'ASBL est démissionnaire
    depuis décembre (sauf un membre) Cette affirmation me semble abusive et
    manipulatrice !
    De nouveau la problématique de la diffusions au sein de nos villages et hameaux,
    lors d'animations en plain- air ''de bruits, amplifiés électroniquement de manière
    excessives'' s'imposant a tous les habitants, sera t'elle de mise ?
    Personne ne sera étonné du soutien du bourgmestre a cette organisation qu'il
    tente d'assimiler, dans ses déclarations a la presse, aux grands feux folkloriques
    traditionnels faisant l'amalgame avec les concerts électro qu'il aime tant !
    Cette position publique du bourgmestre, est elle cautionnée officiellement par
    sa nouvelle équipe majoritaire ?

    Pour nos nuits et villages tranquilles, André Jaminon.

  • Merci Monsieur Jaminon pour votre commentaire, je n'ai rien d'autre à ajouter concernant ce que vous dècrivez sinon que les riverains sont d'accords pour organiser un grand feu comme cela se fait dans nos villages... la tradition doit se perpétuer..
    Mais uniquement entre villageois. Je dois ajouter que la festivité du vendredi soir n'a rien à voir avec cette rèjouissance locale !
    Encore moins la publicité faite dans l'ensemble de la province..
    L'autorité communale est t'elle encore crédible, faire Plaisir à ses amis, mais du mépris pour les riverains...

  • A toutes les personnes qui réagissent à cette publication, j'ai juste envie de les soutenir par 2 articles sur le grand feu et son histoire…
    GyM

Les commentaires sont fermés.