La facture sera répartie en fonction du nombre d’habitant pour Nandrin et l’ensemble des autres communes ?

Lien permanent

La Ville de Huy a décidé d’introduire un recours auprès du Conseil d’Etat pour contester une décision prise par le gouverneur de la Province de Liège. Par cette action en justice, les autorités communales hutoises espèrent récupérer une somme de 173.375 euros.

Le litige remonte à 2014. Les autorités communales contestent la répartition de la charge financière entre la Ville de Huy et les autres communes desservies, à l’époque par le Service Régional d’Incendie (devenu, depuis, la zone de secours Hemeco). En fonction du nombre d’habitants, mais aussi d’interventions, la ville de Huy estimait devoir prendre en charge 45 % du montant total, c’est-à-dire 3.183.119 euros. Or, le gouverneur a envoyé une facture de 3.356.494 euros aux services communaux.

D’où la décision d’introduire ce recours auprès du Conseil d’État.

Si la Ville obtient gain de cause, le paiement des 173.375 euros sera réparti sur l’ensemble des autres communes. La facture sera répartie notamment en fonction du nombre d’habitants.

La zone de secours Hesbaye-Meuse-Condroz (Hemeco) a été créée en 2015. Depuis, son financement n’est plus directement lié à la Ville de Huy mais est organisé de manière indépendante. La zone Hemeco regroupe 15 communes : Amay, Anthisnes, Clavier, Comblain-au-Pont, Ferrières, Hamoir, Héron, Huy, Marchin, Modave, Nandrin, Ouffet, Tinlot, Villers-le-Bouillet et Wanze. Il s’agit des communes qui étaient historiquement désservies par les casernes de Huy et de Hamoir.

A.BT

Source 

Les commentaires sont fermés.