Le Nandrinois de 17 ans Loris Demarteau « collectionne » les célébrités, une passion qui exige beaucoup de patience

Lien permanent

S ’il en est un qui épate ses copains de classe, c’est Loris Demarteau (17) avec son palmarès de célébrités avec qui il pose fièrement en photo. Le jeune Nandrinois est ce qu’on appelle un « chasseur de stars ». Il y consacre tout son temps libre, car obtenir le cliché rêvé demande une attention de tous les instants et beaucoup de temps.

Mariah Carey, Kylie Minogue, Nicolas Cage, Calogero, Eden Hazard, Angèle, Kendji Girac, Isabelle Nanty, Jean-Paul Rouve, Laurent Voulzy, Karin Viard, Sylvie Vartan, Julien Clerc, Pascal Légitimus, Michel Blanc, Franck Dubosc, Jean-Claude Van Damme, Julien Lepers, MC Solaar, La Fouine, Mustii, Virgine Efira, Patrick Sébastien, Nafissatou Thiam... sans oublier les animateurs et journalistes phares de la télévision belge mais aussi...

Charles Michel, Jan Jambon et Carles Puigdemont !

La liste est longue (de 400 noms exactement) et hétéroclite.

Loris Demarteau, Nandrinois de 17 ans, dégaine son smartphone tous horizons confondus, pour autant que la personne soit connue. En quelques mois, l’adolescent est devenu « chasseur de stars », un petit monde bien renseigné.

« Il y en a quand même 20 en Belgique, et de tous les âges. On se tuyaute entre nous », précise le jeune Nandrinois.

Pour obtenir le sésame, Loris s’investit à fond, pendant son temps libre en dehors de l’école. Élève à Saint-Quirin, il scrute la presse, les réseaux sociaux, les agendas culturels, à la recherche de lieux de tournage, de concerts où les célébrités vont se rendre prochainement en Belgique.

« Souvent, ce sont elles qui annoncent qu’elles arrivent, par Thalys par exemple, donc je me rends à la gare », sourit-il. Le jeune homme écume les gares, les aéroports, les hôtels, etc. Il y va au culot. L’astuce : ne pas se mêler à la foule de fans, après un concert, par exemple.

« Pour Benoît Magimel, je savais qu’il tournait au CHU. Je suis entré dans le service du personnel, j’étais le seul fan.

Il a bien voulu poser pour une photo. » Sa maman ou ses grands-parents le conduisent souvent « volontiers car ils aiment bien ça aussi » ou le Nandrinois se débrouille en transports en commun. « J’y consacre beaucoup de temps car c’est assez compliqué, il ne faut pas croire... Il faut être curieux, connecté, réactif et patient.

J’ai déjà attendu 8 heures pour rencontrer Nicolas Cage... » Son plus beau souvenir : Mariah Carey. Il faut dire qu’il l’a cherchée... vraiment cherchée. « Je me trouvais à Bruxelles avec un ami.

Mariah Carey donnait un concert à Forest National, on a fait le tour de plusieurs hôtels dès 18h, en vain. Finalement, c'est un autre chasseur de stars qui m’a dit qu’elle devait reprendre son avion, du coup on a foncé à l’aéroport.

Là, on a beaucoup attendu et vers une heure du matin, elle est arrivée dans un gros van avec une dizaine de gardes du corps. Nous n’étions que 6 sur place.

Elle a d’abord signé les autographes dans la voiture puis est sortie une demi-heure plus tard et a été très gentille. » La star ultime qu’il aimerait immortaliser ?

« Jean Dujardin car c’est mon acteur préféré. »

L’année prochaine, Loris Demarteau va entamer des études de journalisme.

« J’aimerais travailler à la télé, mais pas pour interviewer des stars, plutôt en sport ou en info. Je continue les selfies avec les stars mais je pense que je finirai par me lasser un jour. » -

Par ANNICK GOVAERS

« Elles sont presque toutes sympas »

Ce qui est devenu une passion l’a gagné lors du tournage des frères Dardenne avec Marion Cotillard (« Deux jours, une nuit ») à Villers-leTemple, le village de Loris.

« Ça m’a donné envie de découvrir l’envers du décor et de rencontrer d’autres stars. Je trouve qu’elles doivent tout à leur public et qu’il faut donc qu’elles soient sympas quand on les voit.

C’est presque toujours le cas », glisse-t-il. Presque? « D’habitude, ce sont les gardes du corps qui sont antipathiques, mais Gérard Depardieu n’a pas besoin de gardes du corps (rires).

Je n’ai pas un bon souvenir d’Arno non plus. Et puis, il y a les stars qui n’acceptent pas les selfies, comme Fanny Ardant ou Josiane Balasko. »

Ce rapport avec les stars, par écran interposé, ne déshumanise-t-il pas la rencontre ? « Quelque part, oui. Mais je dis bonjour, je pose une question, je fais signer un autographe et je demande poliment une photo. J’essaie d’avoir un échange. » -

 

Par ANNICK GOVAERS

Source 

 

Loris Demarteau rencontre avec les Stars

 La scène des fêtes de Wallonie Par Loris

Selfies avec les stars du Nandrin Festival

Le Nandrinois Loris Demarteau rencontre les Stars à Liège

 

 https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/loris-demarteau-rencontre-avec-les-stars/

 https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/le-nandrinois-loris-demarteau-rencontre-les-stars-a-liege/

loris d.JPG

Commentaires

  • Fanny Ardant refuse les SELFIES, mais accepte sans problème de poser avec la personne souhaitée.

Les commentaires sont fermés.