Gare aux sanctions ! La police veille…

Lien permanent

Ici, les feux d’artifice sont interdits. Et chez vous?

Vous comptiez tirer des feux d’artifice dans votre jardin pour célébrer la nouvelle année ? Attention, sans l’autorisation ad hoc, ce geste pourtant simple est interdit dans de nombreuses communes. Et gare aux sanctions ! La police veille…

De nombreux internautes ont été surpris par le message laissé sur la page Facebook de la zone de police Hesbaye. Les feux d’artifice et les pétards sont interdits sur les communes de cette zone, à savoir Berloz, Crisnée, Donceel, Faimes, Fexhe-le-Haut-Clocher, Geer, Oreye, Remicourt et Waremme. Une interdiction qui s’applique tant sur la voie publique que dans les propriétés privées.

« Toute infraction fera l’objet d’un procès-verbal qui sera directement transmis aux autorités répressives compétentes en vue d’une sanction adéquate », affirme l’auteur du message. « Il est également demandé aux parents, aux enseignants et aux commerçants de sensibiliser les enfants au problème. »

Une règle qui est d’application depuis déjà plusieurs années. « C’est un règlement que nous avions pris pour Waremme et qui a été adopté par l’ensemble de la zone en 2015 », nous explique Jacques Chabot, le bourgmestre PS de Waremme. «  Il faut reconnaître qu’il y a un risque. J’ai d’ailleurs gardé de nombreux articles où l’on relatait des accidents suite à l’explosion de pétards. »

Le bourgmestre tient également à rappeler que cette règle à un objectif préventif. « Certains râlent en affirmant qu’on “ne peut plus rien faire”. Mais il y a des règles à respecter et des dérogations existent pour les feux d’artifice tirés par des professionnels du métier. On sait très bien que la police ne sait pas être à chaque endroit pour vérifier. Mais elle interviendra et dialoguera avec les contrevenantsEt il y a des amendes administratives pour les personnes qui montreraient une volonté de récidive. »

Et chez vous ?

Il n’y a pas qu’à Waremme qu’on interdit les feux d’artifice. Pour savoir si une telle interdiction existe chez vous, il faut vous référer au Règlement général de police, disponible sur le site internet de votre commune. Concernant les pétards et feux d’artifice, on retrouve, par exemple, des règles similaires dans les communes de la zone de police Boraine (Boussu, Colfontaine, Frameries, Quaregnon et Saint-Ghislain) ou encore à Saint-Nicolas et à Dinant. À Seraing, le règlement prévoit, par contre, une exception pour Noël et la Saint-Sylvestre.

Pour Bruxelles, il faudra aller au Heysel

Dans la région de Bruxelles-Capitale, des interdictions existent aussi dans les 19 communes du territoire. « Pour tirer un feu d’artifice, il faut une autorisation », nous rappelle-t-on à la zone de Police Bruxelles-Capitale Ixelles. « Même la possession de pétards et de matériel pyrotechnique est interdite le soir du réveillon sur la Grand-Place et dans les rues avoisinantes, tout comme sur le plateau du Heysel. Les personnes qui tirent un feu d’artifice dans leur jardin s’exposent à une sanction administrative communale qui peut s’élever à maximum 350 euros, et 175 euros pour les mineurs. »

Du côté de la zone Montgomery, qui couvre Etterbeek, Woluwe-Saint-Lambert et Woluwe-Saint-Pierre, on compte surveiller aussi le phénomène. « Nos équipes sont sensibilisées à la chose », explique le chef de corps Michaël Jonniaux. « En particulier la nuit du 31. Nous allons publier un message d’ici peu sur les réseaux sociaux ».

PAR GUILLAUME BARKHUYSEN

Extrait d'article clic ici 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel