Une nouvelle ligne rapide entre Marche et Liège va être créée d’ici le mois d’avril 2019

Lien permanent

Le ministre Carlo Di Antonio vient de l’annoncer, dans le contexte du Plan wallon d’investissements, une nouvelle ligne rapide entre Marche et Liège va être créée d’ici le mois d’avril 2019.

La nouvelle a été décidée ce mercredi matin au gouvernement wallon et elle ravira sans doute de nombreux navetteurs, étudiants comme travailleurs, des Provinces de Namur et de Liège. Dans le contexte du Plan wallon d’investissement et sur proposition du Ministre des Transports Carlo Di Antonio, une nouvelle ligne de bus rapide va être créée entre Marche et Liège. L’Office du Transport Wallon (qui gère les TEC) sera chargée de mettre en place la ligne pour le mois d’avril 2019.

« La création de cette ligne fait partie d’un projet global d’une quarantaine de nouvelles lignes dans toute la Wallonie, nous dit-on au cabinet du ministre Di Antonio. Celle-ci est la première que l’on dévoile. En fonction des besoins et des critères, nous établirons les nouvelles lignes et nous les annoncerons progressivement dans les semaines ou mois à venir ».

Un budget de 6 millions d’euros a été validé pour la création de ces quelque 40 lignes rapides qui verront le jour en 2019.

Concrètement, les départs se feront à partir de Liège et de Marche et il y aura un arrêt dans chaque commune traversée : il s’agit des communes de Somme-Leuze, Havelange (en province de Namur), Clavier, Nandrin, Neupré et le Sart-Tilman (en province de Liège).

Le trajet devrait durer 57 minutes et, au niveau des horaires, les navetteurs pourront compter sur deux bus dans chaque sens le matin et deux autres bus dans chaque sens le soir. Les heures exactes des départs seront communiquées ultérieurement par l’Office du Tourisme wallon qui prend en charge la mise en place du projet.

Le Ministre Willy Borsus qui plaidait pour celle ligne depuis 15 ans s’est réjouit de la décision et rappelle qu’elle servira également aux nombreux militaires qui effectuent ce trajet quotidiennement.

Il s’agissait en effet d’un dossier fort souhaité par plusieurs communes depuis de longues années. En 2014, neuf bourgmestres de la région du Condroz (Nandrin, Tinlot, Clavier, Liège, Havelange, Neupré, Seraing, et Marche-en-Famenne) avaient plaidé pour la réalisation de cette ligne express. C’est dorénavant chose faite.

rapido.JPG

Par EK 

Source 

ek.jpg

Les commentaires sont fermés.