Gaëtane De Smidt et Sébastien Herbiet, novices en politique, travailleront aux côtés de Michel Lemmens

Lien permanent

Pour sceller au plus vite l’accord convenu entre la liste du bourgmestre et les Verts, un pacte de majorité a été signé ce mardi soir entre les deux listes. Les deux élus Ecolo, Gaëtane De Smidt et Sébastien Herbiet, héritent de deux échevinats.

C’est désormais officiel, la prochaine majorité à Nandrin sera composée de la liste Bourgmestre + de Michel Lemmens (PS, cdH et des nouveaux) et d’Ecolo uniquement. En fait, la même composition que feu Expressions Communes, à la différence près qu’il ne s’agit plus d’un cartel (Ecolo s’est cette fois associé après les élections) et surtout que les deux échevins PS dissidents, Daniel Pollain et Charlotte Tilman, n’en font plus partie, rejetés dans l’opposition. Le groupe des Verts obtient deux échevinats. « Cette question a réellement pris deux minutes, il n’y a pas eu de débat à ce sujet alors que notre groupe n’était pas en position de revendiquer », tient à souligner Guy Brassel, actuel conseiller Ecolo qui a participé aux négociations. Les deux futurs échevins s’appellent Gaëtane De Smidt et Sébastien Herbiet (troisième en termes de voix mais qui passe devant Thomas Demoitié puisque celui-ci est le mari de Gaëtane De Smidt, deux époux ne pouvant siéger dans le même Conseil). Gäetane De Smidt (29 ans) était tête de liste Ecolo, elle a récolté 155 voix. Enseignante (français, maths, informatique) dans les prisons de Marche et Andenne, elle se présentait pour la première fois en politique. « Devenir échevine ne m’avait jamais traversé l’esprit... J’ai rejoint le groupe Ecolo pour qu’il subsiste. Cette responsabilité me stresse, j’ai peur de ne pas être à la hauteur. Mais je vais réduire mon temps de travail, je suis quelqu’un de déterminé et je vais être accompagnée par les autres échevins », confie-t-elle. L’urbanisme, la culture, l’environnement et la jeunesse l’intéressent. Sébastien Herbiet (36 ans) était 2e sur la liste, il a obtenu 116 voix pour sa première élection. Ingénieur agronome de formation, il est indépendant depuis dix ans dans l’exploitation forestière, et le conseil et la formation dans l’agroalimentaire. Originaire de Rochefort et Villersois depuis 2010, il élève aussi douze moutons (des Roux ardennais) « pour le plaisir ». En couple, il est papa de deux garçons de 4 et 2 ans. « Je connais Anne De Potter car quelques-uns de mes moutons entretiennent sa prairie. J’ai adhéré au PCDN sur ses conseils et j’ai rejoint la liste Ecolo quand elle m’a tendu la perche », retrace-t-il. Ses nouvelles responsabilités lui font-elles peur? « Non car j’ai créé ma société à partir de rien, je suis un travailleur, un courageux, et j’ai la tête sur les épaules. Côté caractère, dans ma famille, on me surnomme l’Ardennais. Je ne suis pas un doux rêveur », sourit-il. L’environnement et la mobilité sont ses matières de prédilection « en relation avec mon expertise technique ». 

Article de ANNICK GOVAERS

Source article 

Les commentaires sont fermés.