Templiers-Nandrin assume son statut de favori

Lien permanent

Après une saison à oublier, qui a débouché sur une culbute en 3e provinciale, Templiers-Nandrin s’est donné les moyens de remonter directement en P2.

Avec des joueurs comme Grégoire, Deblaere, Degbomont, Di Pasquale, Bawin, Morsat ou encore Sougnez, la ligne offensive pourrait se débrouiller sans trop de problème 2 échelons plus haut. Ajoutez à cela l’expérimenté Maré en défense et le très bon Hanosset dans les buts (pour ne citer qu’eux), et vous obtenez le grandissime favori au titre de P3A.

Un favori qui a, lors des 4 premiers matches de championnat, directement assumé ce statut. 12 points sur 12 et 19 buts inscrits pour 5 encaissés, l’entraîneur Fabrice Piters a de quoi se réjouir jusqu’à présent.

Sans oublier que son équipe est toujours qualifiée en Coupe de la Province et en finale de la Coupe du Condroz.

« Je retire bien sûr beaucoup de positif pour le moment », sourit-il. « Je possède un noyau porté vers l’avant, on a déjà beaucoup marqué mais il y a eu la possibilité d’inscrire davantage de buts.

À Racour et à Vyle Tharoul (NDLR : 2-5 le week-end dernier), on a bien négocié deux déplacements délicats. »

Perfectionniste, le coach nandrinois soulève quelques faiblesses à gommer. « On encaisse un peu trop de buts à mon goût, le travail défensif doit s’améliorer.

C’est le boulot de toute l’équipe. Comme je l’ai dit, on doit aussi être encore plus concrets devant le but.

Toutes les équipes nous attendent de pied ferme et c’est certain que nous perdrons des points, mais il faut que ça arrive le plus tard possible. »

Le tacticien sait qu’il sera confronté, tout au long de la saison, à des problèmes de luxe de plus en plus compliqués.

« Je n’ai pas encore trouvé mon équipe-type. On évolue souvent en 4-3-3 avec des flancs rapides, mais en Coupe j’ai testé une défense à 3 avec 2 attaquants, ce qui avait bien fonctionné.

La sauce a vite pris car les joueurs se connaissent déjà tous. La gestion de mon noyau est un beau problème, pour le moment je sélectionne et fais jouer ceux qui s’entraînent. C’est quand tout le monde sera à l’entraînement que mes choix seront compliqués (sourire) », poursuit celui qui signe un retour à Templiers, après un 1er passage entre 2014 et 2016. Le voici cette fois dans un projet à long terme, qui n’en est pour le moment qu’aux balbutiements.

« On veut d’abord se stabiliser et jouer un rôle en P2, car un club comme le nôtre ne peut pas se permettre d’être en P3, avec 300 jeunes derrière.

On essaye d’intégrer nos U17 interprovinciaux, afin de les aguerrir. »

Le T1 conclut sur un jeune joueur devenu la bonne surprise à Templiers, en ce début de saison.

« Il s’agit de Jean Damsin, il a 19 ans. C’est un milieu de terrain polyvalent, j’ai été agréablement surpris par ses qualités. Il a été formé à Ciney, il est à l’écoute et a beaucoup de potentiel. » 

Article de MAXIME HENDRICK

Article Complet clic ici 

Les commentaires sont fermés.