« Vivre Nandrin »Trois nouveaux candidats

Lien permanent

Il y a d’abord Luc Burette, 58 ans, des Établissements Burette. «  C’est mon grand-père qui a fondé les Etablissements Burette en 1928, nous en sommes à la troisième génération  », précise-t-il. Aujourd’hui en retrait de la société, Lucien (plus connu comme Luc) Burette, père de trois filles, a du temps à consacrer à sa commune. D’où sa présence sur la liste. «  Le bien-être des personnes âgées me tient particulièrement à coeur. J’aimerais proposer un ensemble de services intégrés pour les seniors qui décident de rester dans leur maison. J’aime aussi le contact social.  » Habitant de Yernée-Fraineux, Luc Burette a par ailleurs une formation de conducteur de travaux publics. C’est la première fois qu’il se présente au scrutin communal.

Malory Planchar (44) également. Native et habitante de Saint-Séverin, la quadragénaire, mère de 4 enfants, a enfin décidé de sauter le pas. « Depuis que je suis majeure, je suis sollicitée pour faire de la politique. J’ai refusé jusqu’à présent car j’avais d’autres priorités (la vie de famille) et je n’étais pas tombée sur les bonnes personnes non plus, je pense  », confie-t-elle. Conductrice de cars scolaires à Neupré, Malory Planchar s’est investie dans le comité scolaire de l’école de Saint-Séverin (notamment en charge de la cuisine lors des festivités) et le Conseil de participation. Elle participe aussi au jumelage Saint-Séverin-Charente. « J’aimerais restaurer la communication dans les villages. J’aime le contact avec les gens. Je me lance en politique car je m’intéresse à l’enseignement, à la jeunesse ainsi qu’à l’urbanisme (un juste équilibre). » Elle n’a aucune couleur politique.

Enfin, Pierre Georis, absent lors de la présentation, est le troisième nouveau candidat. Ce conseiller de l’action sociale sortant est membre de l’USC et du groupe Expressions Commune(s). Âgé de 51 ans, il habite à Saint-Séverin et travaille au CHU en orthopédie. Il n’a jamais été candidat aux communales jusqu’à présent. Ses thèmes de prédilection sont ceux liés à son action au CPAS.

Par ailleurs, Vivre Nandrin a créé un groupe Facebook éponyme, pour présenter progressivement les candidats et le programme. Des apéros citoyens seront également organisés pour recueillir l’avis de la population sur différentes thématiques du programme.

Article de ANNICK GOVAERS article complet ici 

vvlol.JPG

 

 

 

Les commentaires sont fermés.