Est-ce la fin annoncée de l’heure d’été ?Les parlementaires européens devraient se prononcer cette semaine

Lien permanent

heureh.jpgEst-ce la fin annoncée de l’heure d’été ? Chaque année, au moment du changement d’heure, le débat revient sur la table.

Mais cette année, une résolution du Parlement européen devrait concrétiser ce qui n’est encore que théorie.

C’est un secret de polichinelle : le changement d’heure semble avoir fait son temps.

Plusieurs membres du Parlement européen estiment qu’il est inutile et dépassé.

Ils en discuteront cette semaine à Bruxelles.

Ils devraient proposer un vote pour y mettre fin avant que la question ne soit étudiée par la Commission européenne.

Selon les partisans du changement d’heure, cette mesure permet d’économiser de l’énergie et améliore la productivité.

La mesure est coordonnée au niveau européen pour faciliter les communications et les transports.

Ainsi, depuis 1998, pour l’ensemble des pays de l’UE, le passage à l’heure d’été intervient le dernier dimanche de mars à 2 heures du matin et le passage à l’heure d’hiver est programmé le dernier dimanche d’octobre à 3 heures du matin.

Les opposants évoquent en revanche les problèmes que nombre de personnes éprouvent à s’adapter aux changements d’heure deux fois dans l’année.

« DAVANTAGE D’ACCIDENTS »

« Si on garde la même heure toute l’année, c’est une bonne chose », estime Myriam Kerkhofs, docteur en psychologie, spécialiste du Sommeil au laboratoire de Sommeil au CHU de l’hôpital Vésale à Charleroi et coordinatrice scientifique du Certificat d’Université en Traitements cognitivo-comportementaux de l’insomnie.

« Ne fût-ce que par rapport au sommeil, le changement d’heure a des effets négatifs. C’est difficile pour les enfants ou les gens qui travaillent à pause.

C’est une période qui renforce les pathologies des patients. » Selon la spécialiste, on constate également beaucoup plus d’accidents au moment des changements d’heure.

« Chaque année, lorsque l’obscurité tombe plus tôt, il y a plus d’accidents. »

Selon le quotidien britannique, « The Daily Mail", la nouvelle résolution du Parlement européen affirme que « de nombreuses études scientifiques (…) n’ont pas fourni la preuve des effets positifs du changement d’horloge semestriel ».

Toujours selon le « Daily Mail », la recherche citée dans la résolution, présentée par l’eurodéputée française Karima Delli, affirme que dans les jours qui suivent le changement des horloges, les personnes âgées font face à un risque accru de problèmes cardiaques, tandis que les accidents de la route augmentent d’un tiers.

Les performances scolaires des enfants sont, dit-elle, également affectées parce que « le corps humain est fait pour un biorythme stable ».

La pratique consistant à changer les horloges a déjà été abandonnée dans certains pays, notamment en Islande, en Biélorussie et en Turquie. 

Article de J.M

Source 

Les commentaires sont fermés.