Les deux tempêtes que notre pays a subies en ce début d'année 2018,vont plomber les statistiques en matière d’assurance.

Lien permanent

m.jpgLes deux tempêtes que notre pays a subies en ce début du mois de janvier, à 15 jours d’intervalle, vont plomber les statistiques en matière d’assurance. La première tempête a frappé notre pays le 3 janvier.

Contrairement à celle de la semaine dernière, qui s’est acharnée sur la Flandre et plus encore sur les Pays-Bas, la tempête du 3 janvier a surtout frappé la Wallonie. Les dégâts cumulés, toutes compagnies confondues, s’élèveraient à près de 40 millions d’euros, pré- cise-t-on chez AG Insurance sur base de données fournies par Assuralia.

Ce jour-là, on a dénombré essentiellement des toits endommagés ou détruits, des panneaux solaires arrachés, des cabanes de jardin, des clôtures et des murs d’enceinte abîmés. 800 DOSSIERS EN UN JOUR Une seconde tempête a frappé jeudi dernier.

« 8.000 dossiers de sinistres ont été rentrés chez nous », explique Laurence Gijs, responsable communication chez AG qui représente 25 % du marché de l’assurance habitation.

« C’est plus que le 3 janvier. Et, à titre comparatif, c’est 3 fois plus de sinistres enregistrés qu’un jour normal en Wallonie et… huit fois plus qu’un jour normal en Flandre. » « Si les premières estimations chiffraient les dégâts du 18 janvier à 50 millions d’euros, il faut les revoir à la hausse », insiste Laurence Gijs.

« On n’en sortira pas à moins de 70 ou 80 millions d’euros pour cette seule journée. » En deux jours de grands vents sur les 15 premiers jours de janvier, les dégâts « tempête » atteignent déjà près de 120 millions.

Nul ne peut prévoir les catastrophes que notre pays enregistrera encore d’ici le 31 décembre. Sur les 10 dernières années, 4 ont été lourdes en dégâts tempête.

> 2016. Les pluies intensives et orages avaient provoqué de terribles inondations en mai et juin, occasionnant 305 millions de dégâts.

> 2014.La grêle exceptionnelle le jour du match Belgique-Tunisie en préparation au Mondial 2014 avait provoqué 656 millions d’euros de dégâts.

> 2010. La grosse tempête de juin et surtout les inondations de novembre et décembre avaient provoqué plus de 253 millions.

> 2007. L’énorme tempête Kyrill avait provoqué à elle seule 213 millions d’ € de dégâts.

> 2017. Par contre, l’année aura été relativement calme en matière de tempête.

Article de  M. ROYER

 

Source info clic ici 

Les commentaires sont fermés.