Daniel Giltay quitte le groupe d’opposition «PNc» à Nandrin

Lien permanent

Pourtant présent lors du lancement de la précampagne électorale fin novembre, le conseiller CPAS a depuis remis sa démission, actée ce vendredi. Un siège qu’il occupait en remplacement de Marc Evrard, justement. Une divergence d’opinions irréconciliable est à l’origine de cette défection. Mais aucun des deux hommes, «  par respect mutuel  », comme ils le disent, ne souhaitent s’étendre davantage sur le sujet. «  Je me suis fort investi dans PNC. Mon siège de conseiller au CPAS me tenait à cœur. Voilà mon regret », se borne à commenter le principal intéressé qui indique toutefois continuer d’assurer l’intérim au conseil du CPAS, en attendant la nomination de son successeur, «  dans un délai raisonnable », souligne-t-il toutefois. Le mouvement qui se veut citoyen et non purement libéral se retrouve là amputé d’un élément combatif pour la cause, et qui incarnait l’ouverture aux citoyens puisque Daniel Giltay, ancien syndicaliste FGTB, n’avait pas d’expérience politique.

« Cet événement n’intéresse personne »

Ce retrait, très discret, a été voulu par le groupe, comme l’admet Marc Evrard dans un communiqué : «  Cette démission a fait l'objet de notre part de la discrétion voulue, laquelle s'inscrit dans le contexte des allées et venues de la vie des mouvements politiques, en ce compris celle des groupes locaux. De plus, Daniel Giltay et moi-même tenons à ne pas polémiquer sur un événement, somme doute d'importance mineure, et qui n'intéresse vraisemblablement personne, surtout en campagne pré-électorale. Enfin, le groupe « uPN » comme ce mandataire démissionnaire ne souhaitant plus avoir la moindre relation l'un avec l'autre, il convient de tourner, au plus vite, cette page qui fut de brève écriture. Nous nous en remettrons. Nous consacrerons toute notre énergie à trouver un successeur qui sera à la hauteur de la tâche à remplir et à œuvrer pour la cause citoyenne à Nandrin. »

Daniel Giltay indique pour sa part avoir été contacté par plusieurs personnes en vue des élections, et n’écarte pas l’idée de se rendre utile pour un autre groupe politique, à condition que ce dernier respecte les valeurs du CRAVN.

 

Article complet de AG clic ici 

Les commentaires sont fermés.