De la boue nauséabonde sur la route

Lien permanent

Le chemin empierré agricole est devenu impraticable. Et la substance issue d’une station d’épuration dégage une forte odeur, diffusée par les vents dominants.

L’échevin Michel Evans, bourgmestre ff en l’absence de Marc Tarabella, s’est rendu sur place.

Comment cette boue s’est-elle retrouvée là?

«  Ces boues sont stockées non loin, en bordure du bois, pour ensuite être étendues.

Cela est tout à fait légal puisqu’elles proviennent de station d’épuration. Le problème, c’est qu’avec les fortes pluies, les boues ont glissé sur le chemin en légère pente qu’elles ont recouvert.

Ce qui fait que dans le creux, on se retrouve avec plus de trente centimètres! Cela empêche toute circulation  », déplore l’échevin.

« La route doit être remise en état »

Qui a pris des mesures. «  J’ai fait placer une signalisation pour interdire le passage et j’ai demandé à la police d’entrer en contact avec l’agriculteur pour qu’il remette le chemin en état.

La situation s’est depuis améliorée, la route a été raclée, mais la boue est toujours présente dans le creux et déborde de l’assiette de la route.

J’ai donc demandé à la police d’intervenir une nouvelle fois lundi matin pour que cette boue soit nettoyée au plus vite. 

Dans le cas contraire, un p.-v. sera dressé  », avertit-il.

Photo FB 

article de AG source 

Voir l'article complet Clic ici 

Les commentaires sont fermés.