Quels sont les secteurs qui embauchent en Wallonie?

Lien permanent

sudinfo.JPG

L’emploi wallon a connu une nette embellie en 2016, selon le Forem. Celui-ci relève que les offres d’emploi qu’il a reçues en 2016 ont augmenté de 37% par rapport à 2015. Et il détaille les secteurs qui ont été le plus dynamiques l’an passé.

Quels sont les secteurs qui embauchent en Wallonie? Le Forem vient de sortir une nouvelle étude sur le marché de l’emploi avec une foule de chiffres clés. Et parmi ceux-ci, les offres d’emploi qu’il a reçues. On parle ici des offres reçues entre janvier et décembre 2016.

L’an passé, le Forem a reçu 168.448 opportunités d’emploi, soit une hausse de 37% par rapport à 2015. Avec un secteur qui progresse de manière spectaculaire: tout ce qui concerne les activités financières.

Cela recouvre notamment des emplois dans des banques ou des assurances. Ce secteur a proposé 4.903 emplois en 2016 via le Forem, soit une augmentation de 95% par rapport à l’année précédente. Le deuxième secteur en plus forte augmentation a été en 2016 celui des administrations publiques.

Les propositions d’emploi y ont grimpé de 64%. Deux secteurs liés aux services figurent donc en tête des plus grosses progressions.
Aux troisième et quatrième places, on trouve la production et la distribution d’énergie (+60% d’opportunités) et la construction (+ 46% d’offres).

Viennent ensuite les industries manufacturières, les transports et communications, l’immobilier, l’horeca, l’agriculture.


CEUX QUI EMBAUCHENT LE PLUS

Si l’on prend les offres d’emploi en chiffres absolus (et non plus en augmentation par rapport à 2015), ce sont les industries manufacturières qui arrivent nettement en tête.

Mécaniciens, opérateurs sur machines, bureautique… près de 30.000 opportunités en 2016. Vient ensuite le secteur du commerce (commerce de détail, alimentation, équipement de la personne, réassortisseurs…) et de la réparation automobile, avec 25.000 offres. Il précède tout juste l’immobilier et le service aux entreprises (24.600 opportunités). Puis on
trouve la construction qui, avec plus de 14.000 offres, reste un gros pourvoyeur d’emplois en Wallonie. De même que le sont les secteurs de la santé (10.700), de l’éducation (8.200) et des services collectifs et de l’aide aux personnes (6.000). Selon le Forem, tout cela confirme une embellie pour le marché de l’emploi en Wallonie. Un chômage en diminution, une très forte hausse des offres d’emploi: la tendance est plutôt à l’optimisme.


OPTIMISTE

« Les intentions d’embauche pour les prochains mois restent optimistes malgré des perspectives économiques modérées. Les créations d’emploi, certes moins élevées qu’en 2016, devraient toutefois rester positives », détaille le Forem. Rappelons que le Forem ne comptabilise que les offres d’emploi qui passent par lui. Les entreprises qui embauchent peuvent le faire en direct, sans nécessairement faire appel à ses services. Cependant, un nombre croissant d’entreprises passe par lui, ce qui peut aussi expliquer en partie cette hausse des offres. Et enfin, ces chiffres ne reprennent pas des offres venant du VDAB flamand ou d’Actiris (Bruxelles).

Article de BENOÎT JACQUEMART Source Sudinfo 

Les commentaires sont fermés.