Vos courses à domicile même le dimanche!

Lien permanent

i2.JPGCarrefour teste le service Bringr de bpost. En 2017, cela pourrait être généralisé partout en Wallonie

Dans 18 magasins de la chaîne Carrefour, vous pouvez faire vos courses via internet et être livré quand vous le voulez (heure et jour). Et c’est gratuit… pour l’instant.

 

Faire les courses, ce n’est pas le top des loisirs. Si aujourd’hui, vous pouvez déjà commander via internet et aller (en vitesse) retirer vos achats sur le parking des grandes surfaces, certaines enseignes vont plus loin: la livraison à domicile. C’est le cas de Carrefour. Déjà, la chaîne de distribution propose via Combo (entendez un service de bpost), de livrer chez vous. Cela vous coûte 9,95 euros et vous recevez vos courses, entre 18 et 21 heures. Ce n’est déjà pas mal.


MÊME LE DIMANCHE

Carrefour a aujourd’hui entamé un nouveau test. Comme le système Combo, il est mené dans le Brabant (wallon et flamand), à Anvers et Bruxelles, soit un marché potentiel de 3,5 millions d’habitants. Le système Bringr est beaucoup plus large que Combo. Il dépend toujours de bpost mais l’application mobile est beaucoup plus flexible. Concrètement, vous passez votre commande chez Carrefour avant minuit et vous la recevez le lendemain à l’heure à laquelle vous voulez! Également le samedi et le dimanche: «Bringr fait appel à des livreurs particuliers en fonction de leur localisation et de leur disponibilité pour déposer la commande à l’heure et à l’endroit déterminés par le client. La phase de test se déroule dans huit Market et huit hypermarchés.

Le client, qui passera sa commande sur drive.be, avant minuit, sera livré le lendemain à l’heure de son choix (à partir de 11 h. du matin), durant les jours d’ouverture du magasin et donc même le samedi et le dimanche si celui-ci est ouvert», nous explique le porte-parole Baptiste van Outryve. Chez nous, Carrefour teste notamment le système dans les hypers d’Uccle ou d’Ixelles, dans quatre Express de Bruxelles, et encore dans un à Woluwé Saint-Lambert et un à Uccle. But avoué de ce test: «Étendre cette livraison à domicile dans d’autres communes dont en Wallonie, dès 2017», poursuit le porte-parole. Du côté de bpost, on confirme le succès de Bringr.

Sans donner de chiffres précis. Si cette application va fonctionner pour les courses de Carrefour, elle est opérationnelle déjà depuis juin 2014 pour d’autres types de livraisons à partir du moment où votre colis part de Bruxelles, Anvers ou Gand. «Vous avez envie de faire livrer un colis à votre nièce, un cadeau d’anniversaire de Bruxelles pour Liège, c’est jouable», nous dit la porte-parole de bpost, Barbara Van Speybroeck.

Et le prix? «C’est du cas par cas mais quand vous faites la simulation via l’application, vous avez les tarifs». Un exemple? Vous voulez faire livrer un cadeau dit small (un microondes par exemple) dans un rayon de 10 km, cela vous coûtera 8 euros.


GRATUIT

Pour les commandes Carrefour, comme nous sommes en période de test, c’est gratuit (à condition d’acheter pour 30 euros): « Ensuite, nous fixerons un prix de livraison », conclut Baptiste van Outryve.

Article de M.SP. source Sudinfo 

Bpost fait appel à des particuliers

Le service Bringr fait appel à des particuliers. Si ça vous dit, vous pouvez vous inscrire. Mais c’est évidemment déclaré. Être (déjà) indépendant facilite parfois les choses. Bpost ne communique pas sur le nombre d’inscrits ni sur le montant que perçoivent les particuliers qui se rendent chez vous pour livrer vos courses: «Mais c’est vrai, les candidats inscrits sont remboursés au km et avec un petit plus », nous dit-on. N’espérez donc pas gagner de l’or en barre… Tant chez Carrefour qui collabore aujourd’hui avec Bringr que chez bpost, on garantit la fiabilité du service:«le maximum pour trouver un livreur pour une destination est de dix minutes», nous assure-t-on encore. De quoi vouloir développer ce service bien plus loin qu’en Flandre et dans le Brabant wallon.

Article de M.SP. 

Les commentaires sont fermés.