Après les tensions, les libéraux font front à Nandrin

Lien permanent

MRNandrin source Sudinfo.JPG

Ce week-end, les affiliés en ordre de cotisation au MR étaient appelés à élire leur président de section locale. A Nandrin, c’est Guy Mottet (Tous Ensemble) qui a remporté l’unanimité des suffrages (9 voix).

Ses vice-présidents sont Benoît Ramelot (TE aussi) et Marc Evrard (chef de file d’Union Pour Nandrin).

Les tensions au sein de la locale libérale semblent oubliées, tous les regards sont à présent braqués sur les élections communales de 2018. Avant de créer une liste unique ?

 

À deux ans de l’échéance des élections communales, les libéraux nandrinois misent sur le rassemblement. Leur unité avait en effet volé en éclats lorsqu’en 2009, Marc Evrard avait quitté la majorité PS-MR pour siéger comme indépendant, avant de rejoindre la liste citoyenne de Jeannick Piron en 2012, créant de la sorte deux groupes distincts composés de membres libéraux (TE et PN).

Une scission qui n’avait pas payé pour le parti puisque les deux groupes se sont retrouvés dans l’opposition, après 18 ans de majorité.

Le renouvellement de la locale MR nandrinoise n’avait pas arrangé les choses : Marianne Delrée avait emporté la présidence face à Marc Evrard qui n’avait obtenu aucun poste-clé et se sentait exclu, lui et ses colistiers Pour Nandrin.

Les volontés d’apaisement n’avaient pas suffi à calmer les tensions internes.

Depuis ce week-end, la locale connaît un nouveau président : Guy Mottet (Tous Ensemble), actuel conseiller communal MR avec le plus d’expérience (22 ans au conseil communal, plus 2 ans au conseil de l’action sociale, mais aussi deux fois échevin de l’enseignement et une fois président du CPAS).

Il a été élu à l’unanimité des neuf voix émises. «  A cet instant de ma carrière politique, j’avais envie de m’impliquer à ce niveau au sein de la locale  », confie Guy Mottet.

Sa volonté n’est autre que de rassembler les troupes. La nomination des vice-présidents Benoît Ramelot (TE) et Marc Evrard (uPN) en est la preuve. «  Notre trio me semble légitime. Nous avons actuellement à Nandrin deux listes différentes comprenant des membres MR.

L’objectif est de retrouver une place au sein de la prochaine majorité. Comment ? Ce sera à la locale de le décider mais nous inviterons tous les membres MR, sans discrimination.

Je souhaite le soutien de tous, qu’importe la liste sur laquelle il se trouve, et retrouver un dynamisme collectif  », assure le nouveau président de la section locale. Un premier pas avant de créer une unique liste libérale en 2018 ?

«  Ce n’est pas à moi de le décider seul. Il faut en tout cas aller de l’avant et mon souhait personnel est de ne laisser personne, et surtout pas les personnes actives, sur le carreau.

Il faudra trouver la meilleure solution pour rentrer dans la majorité. Mais les élections ne représentent pas le seul objectif, il faut que le groupe MR continue à vivre longtemps. Et je suis optimiste  », conclut-il.

 

Source 

PAR Annick .Govaers 

L'ACTU DE HUY WAREMME

Les commentaires sont fermés.