'À Petits Feux', une comédie grinçante sur la vie de couple aujourd'hui 10 décembre à Saint Séverin Nandrin

Lien permanent

10 dec source que faire.jpeg

Un couple va fêter ses cinq années de vie commune. Mais cette soirée sera le révélateur de leur difficulté à vivre ensemble, à se supporter et à bien s'entendre. Les plaies non cicatrisées, les sous-entendus et les faux semblants au quotidien sont autant de reproches et de bombes à retardement enfouis au plus profond d'eux-mêmes et qui, réactivés par des détails insignifiants, conduisent à s'avouer que vivre à deux n'est pas seulement le fruit de bonnes intentions auxquelles on fait semblant de croire mais une volonté constante de bâtir un projet de vie commun tout en s'accommodant des défauts et des erreurs de l'autre.

Une comédie grinçante de Dominique Bousquet.
Une mise en scène d'Olivier Illing.
Avec Aline Gavage et Mickaël Schatas.


Le 10 décembre 2016 Samedi : de 20:00 à 22:30

Avec le soutien du Théâtre de la Renaissance - Seraing
 
Où:
Salle Communale de Saint-Séverin
Rue d'Engihoul 17
4550 Nandrin
Téléphone:
0474801029 - Réservation préférable
Tarif:
10 € / 8€ prévente / 6€ (moins de 12 ans)
Public:
à partir de 10 ans
Internet:
https://www.facebook.com/BeBackOnStage/
Enregistré par:
ILLING Olivier 
Source info 

http://www.quefaire.be/-a-petits-feux-une-comedie-729037.shtml




Commentaires

  • Merci tout d'abord pour la publication sur votre blog (dommage qu'elle n'ait eu lieu que le jour même de la représentation).

    Nous remercions aussi les (quelques) personnes des environs de Nandrin qui ont fait de déplacement afin de nous voir, mais le public était chaleureux. On a passé une agréable soirée, avec une superbe prestation de nos comédiens.

    Néanmoins, malgré le fait que j'ai souvent entendu des gens dire qu'il n'y avait pas assez de spectacles proposés dans les villages, qu'ils devaient se déplacer parfois assez loin pour aller au théâtre, j'ai été quelque peu déçu de constater qu'il est malheureusement peu viable de proposer un spectacle dans un village tel que Nandrin (ce qui blesse mon coeur de Nandrinois d'origine, où j'ai vécu pendant trente ans, depuis ma naissance).

    Notre compagnie a (avait?) pour volonté d'amener le spectacle vers le public qui doit, trop souvent, se rendre en ville pour assister à une pièce théâtrale. Mais la raison économique aura peut-être raison de cet objectif. Et peut-être que notre troupe aussi ne se produira malheureusement plus que dans des centres urbains...

Les commentaires sont fermés.