Templiers-Nandrin a souffert de ses absences

Lien permanent

source Sudinfo YA.JPGBien en place durant la première demi-heure, Templiers-Nandrin a ensuite connu deux périodes de deux minutes de flottement. Ce dont a su profiter Engis qui a rapidement plié une rencontre qu’il s’est ensuite contenté de gérer.

 

TEMPLIERS-NANDRIN ........1 ENGIS ......................4

Les buts: 16e Murtezi (1-0), 36e Ponzo A. (1-1), 38e Fernandez (1-2), 48e et 50e Santoro (1-4).

Templiers-Nandrin:

Henrotte, Lierneux, Beldjoudi, Limbrée, Houmard, Akpandja, Bottin, Ponzo C. (79e Doneux), Murtezi (75e Becker), Pessotto (70e Gieraerts), Van Laeken.

Engis:

Bisenius, Ganci, Del Casale (8e Ponzo A.), Guizzetti, De Castris, Russotto, Jaajouai, Fernandez (70e Di Grande), Rappa, Schneider, Santoro (78e Rosciglione).

Cartes jaunes: Murtezi (35e), Lierneux (36e).

Arbitre: M. Ledda.

Rapidement mené au score, Engis n’a jamais vraiment paniqué. L’expérimenté groupe de Jean-François Scarpinati a ensuite renversé le cours du match en seulement quelques secondes.

« On réussit à planter deux buts en deux minutes juste avant la pause. Et on récidive en remontant sur le terrain.

Le 1-4 a mis TempliersNandrin K.-O. », expliquait le coach engissois, ravi que son équipe renoue avec le succès après un décevant bilan d’un point sur neuf. « On espérait faire une bonne opération au classement, mais nos adversaires ont également gagné.

On reste toutefois accroché au wagon menant au tour final .» En face, Claude Libert ne pouvait que constater que son jeune groupe manquait de leadership sur le terrain.

« On a réussi à faire le gros dos durant la première demi-heure. Puis, on connaît deux périodes de deux minutes qui nous sont fatales », regrettait le mentor des Condruziens, qui doit faire face à de nombreuses absences pour blessures ou suspension.

«On manque de créativité offensivement. Mais quand la qualité est moindre, il faut savoir se serrer les coudes et se battre l’un pour l’autre. Ce qu’on a oublié de faire ce dimanche .»

Les Templiers devront donc impérativement se reprendre dimanche prochain à Couthuin afin de ne pas terminer l’année sur une note négative. « La trêve va nous faire du bien et j’espère qu’on récupérera les blessés afin de ramener de la concurrence dans le groupe .»

Article de OLIVIER JOIE

Les commentaires sont fermés.