Nandrinois Une application belge contre le harcèlement

Lien permanent

Harcelement Source Sudinfo.JPGLa police belge enregistre annuellement 2.000 appels de victimes de harcèlement. La secrétaire d’État à l’Égalité des chances, Elke Sleurs (N-VA), a décidé d’agir. Elle souhaite lancer une application pour que les victimes de harcèlement puissent être en contact immédiat avec la police locale.

L’application devra être rapide, facile et efficace. Elle ne sera pas ouverte à tout public, elle sera uniquement mise à disposition des victimes déjà harcelées par le passé.

Elle s’inspirera d’autres applications déjà disponibles dans plusieurs pays comme les Pays-Bas et le Royaume-Uni. D’ici quelques mois, un projet pilote sera lancé à Anvers.

Si l’expérience est un succès, l’application sera disponible d’ici quelques années dans toutes les villes du pays.


LES RECOMMANDÉES

En attendant, l’association «Stop harcèlement de rue» a réalisé une liste des applications disponibles. Elles peuvent être utiles lors qu’on est victime ou témoin de harcèlement de rue.

APP-ELLES est destiné à la prévention.

En cas de danger, il suffit d’appuyer sur le bouton «Alerte agression» pour prévenir un proche grâce à un SMS.

COMPANION permet aux contacts choisis dans le répertoire du téléphone de suivre une personne tout le long de son trajet grâce à la géolocalisation.

Si elle se met à courir, l’application prévient ses amis d’un risque potentiel de harcèlement.

GASPARD est un petit boîtier fourni avec l’application.

Il suffit d’appuyer 3 fois dessus pour appeler à l’aide des proches et des inconnus dans la rue qui disposent de ce même service.

QWIDAM permet d’intégrer une victime dans une de ses communautés.

Elle pourra ensuite envoyer une alerte ou un SOS pour avertir sa communauté quand elle est en danger.

Article de ALISON VLT source Sudinfo

Les commentaires sont fermés.