Nandrinois ,les 14 bourgmestres vont jouer les ouvreurs au Rallye du Condroz

Lien permanent

Voir les infos sur Rallye Passion christophrallye.JPG

600 personnes pour la sécurité

La sécurité sur les rallyes belges, c’est un sujet qui fâche. En particulier au Condroz où, par le passé, on a parfois reproché aux organisateurs de ne pas annuler des spéciales où certains spectateurs étaient mal placés.

« Ce n’est pourtant pas faute de mobiliser des moyens importants », explique Roger Jamoul, le président du comité d’organisation.

Pour cette édition, près de 600 personnes sont sur le terrain pour veiller au bon déroulement de la course.

« Sur les 500.000 € nécessaires à la mise sur pied de l’épreuve, la plus grosse partie est consacrée à ce poste et aux assurances. Rien que pour les médecins, la facture s’élevait à 28.000 € l’an dernier. »


SUR LE TERRAIN

Pour cette édition, des efforts ont également été déployés pour éviter des attentats comme celui de Nice, le 14 juillet.

« À chaque endroit stratégique du parc d’assistance, les autorités nous ont demandé de déposer de gros sacs remplis de sable pour constituer des chicanes.

Nous sommes également très stricts à propos des voitures qui peuvent se garer dans cette zone où circule toujours un public très nombreux. »


Histoire de vérifier que tout est en place et, surtout, que le public ne se trouve pas dans les zones interdites, plusieurs voitures de sécurité passent avant les concurrents. « Nous demandons aussi aux quatorze bourgmestres des entités traversées par des étapes spéciales d’être sur le terrain une heure avant la première voiture.

Quand l’un d’eux remarque que des spectateurs ne respectent pas les règles, il descend de voiture et discute en tentant de raisonner la personne ou le groupe. Ce sont des politiques: en général, leur discours fait mouche.

Le revers de la médaille, c’est que ce type de négociation dure un moment. C’est la cause principale du retard que le rallye prend souvent. »

De son côté, Roger Jamoul vérifie aussi si tout est en place depuis un hélicoptère. « Avant le start de chaque spéciale, nous survolons le parcours. C’est après un bref dialogue avec la Direction de course établie à Huy que le feu vert est donné au responsable de la spéciale.

À cet instant la course peut commencer. »

Il reste à espérer que le Condroz, qui a été marqué par des accidents mortels dans le public voici quelques années, se déroule sans encombre. La météo capricieuse qu’on nous promet ce week-end devrait contribuer à ne pas attirer une frange du public plus intéressée par la guindaille que par le spectacle des voitures.

Article de DDR source Sudinfo

Toutes les infos ,horaires,les utiles etc sur le Rallye du Condroz

Sur le Blog Rallye Passion Sudinfo

http://rallye-passion.blogs.sudinfo.be/ 

Et 

 

Les commentaires sont fermés.