Les brèves du conseil Communal d'octobre 2016 à Nandrin

Lien permanent

540108062.JPGTaxe déchets ménagers.

Bonne nouvelle, la taxe restée inchangée!

Elle est de 71€ pour un isolé, de 112€ pour un ménage de 2 et de 148€ pour un ménage de 3 et +.

La seule modification concerne les ménages en exception, (ceux qui utilisent des sacs et qui n’ont pas de conteneurs) qui devront utiliser des sacs spécifiques pour les déchets organiques. Ils seront distribués comme suit: 10 sacs de 30L pour un isolé, 20 sacs de 30L pour un ménage de 2 et 30 sacs de 30L pour un ménage de 3 et +.

Ils seront vendus au prix de 0,35€ pièce.

Rénovation de voiries en vue.

Grâce au subside de la Région Wallonne de 158.111€, la commune va rénover une série de
voiries pour un montant total de 349.771€ ce qui correspond à 5km de voiries.

Parmi celles-ci, nous pouvons compter: le Fond d’Oxhe (partie nandrinoise, soit 1,5 km de route), rue la Halète (au départ de la rue de la Croix-Claire jusqu’à Esneux), rue de la Forge, rue d’Oxhon.

Contrat avec la Province pour le mazout.

Le conseil a voté à 9 voix pour contre 8 abstentions, le renouvellement du contrat avec la Province pour la fourniture de mazout sur la commune.

«Ça représente environ 95.000 litres de mazout à acheter.

Ce contrat permet un plus niveau financier qui s’est avéré positif nous voulions le poursuivre», explique l’échevin Henri Dehareng.

Article de CY.C. source Sudinfo

Nandrin risque de graves sanctions financières

L’opposition Union Pour Nandrin a souhaité revenir sur un dossier qui a fait débat au conseil communal de ce lundi soir: la constitution d’un bail emphytéotique pour la construction de huit logements publics dans la rue Tige des Saules, à Yernée-Fraineux.

Cela fait suite à la réception d’un courrier de Meuse Condroz Logement. «Nous soutenions ce projet lorsqu’il nous a été présenté en 2011. Mais les termes du contrat, ce qui nous avait été présenté n’était absolument ceux que le Collège nous a présentés en juin de cette année. C’est pour cela que nous avons voté contre et que ce point n’est finalement pas passé», explique le conseiller Marc Evrard.

Pour rappel, la majorité est constituée de 9 sièges contre 8 pour l’opposition. Au moment du vote en juin dernier, la conseillère Murielle Brandt s’est retournée contre son groupe le 21 juin dernier, en refusant de voter ce droit d’emphytéose, se joignant ainsi à la décision de l’opposition. Aujourd’hui, chacun campe sur sa décision.

«La société menace Nandrin a différents niveaux. Si le projet n’aboutit pas, elle sanctionnera la commune en lui réclamant des frais.

Le non-aboutissement de ce dossier entraînera également la perte de 672.000€ de subside. Sans compter bien sûr sur les frais de Tecteo, du personnel etc. En termes de frais pour la commune, on est à environ 55.000€ la première année et à 10.000€ par an. Ça reviendrait
à  condamner la commune » , poursuit Marc Evrard.

C’est ainsi que ce groupe de l’opposition propose de revenir aux conditions de 2011 votées par l’ensemble du conseil.

Après maintes discussions, le bourgmestre Michel Lemmens a demandé une suspension de séance afin de se réunir avec son groupe. Une contre-proposition s’en est suivie.

« On ne peut pas accepter, il nous faut lire ce document. Là, ça nous a été présenté en 3 minutes et demi », a lancé Marc Evrard. L’opposition a alors demandé à son tour une suspension de séance afin d’en discuter. Résultat?

Une nouvelle contre-proposition, à savoir celle de reporter le point au prochain conseil communal. «Ce n’est pas à vous de décider si on reporte le point et l’ordre du jour du conseil.

Alors nous faisons une contre-proposition: nous proposons de voter le report de ce point au prochain conseil…» , a déclaré le bourgmestre, Michel Lemmens.

Un échange entre les groupes qui tourne au ridicule mais qui a le mérite de faire voter cette proposition à l’unanimité. En attendant, le dossier n’a toujours pas avancé.

CYNTHIA CHAROT

Les commentaires sont fermés.