Invitez un cinéaste dans votre école !

Lien permanent

att.jpgLa Fédération et le centre du Cinéma et de l’Audiovisuel lancent un nouveau projet pour la rentrée.

Qui n’a jamais souhaité rencontrer un cinéaste ?

C’est le rêve que vont pouvoir réaliser les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Comment ? Grâce au tout nouveau projet lancé par le centre du Cinéma et de l’Audiovisuel et la Fédération Wallonie-Bruxelles, « Cinéastes en classe », dès la rentrée prochaine.

 

Le monde du 7e art est très mystérieux et notre perception s’arrête souvent à la carrière d’acteur, de réalisateur ou encore de producteur. Sauf que le monde du cinéma, c’est bien plus que cela.

Scénariste, réalisateur, ingénieur du son, mixeur, étalonneur, storyboarder, bruiteur... tels sont les métiers que la Fédération Wallonie-Bruxelles et le centre du Cinéma et de l’Audiovisuel, invitent les écoles à découvrir Les deux organisations lancent, dès la rentrée prochaine, le projet « Cinéastes en classe ».

« De la maternelle au secondaire, chaque section est concernée », explique Roch Tran, chargée de mission au centre du Cinéma et de l’Audiovisuel.

« Nous nous sommes inspirés de l’initiative Écrivains en classe. Nous avons fait réaliser une étude l’année dernière pour voir quelle était la perception du cinéma belge auprès du public belge francophone.

La plupart des gens connaissent des réalisateurs belges parce que ceux-ci ont eu une récompense sinon, il y a une méconnaissance des jeunes réalisateurs de 30- 45 ans. » Concrètement, toutes les écoles intéressées peuvent se manifester pendant un an.

Il ne s’agira pas seulement d’accueillir un cinéaste (toute personne qui gravite autour du monde du 7e art) en classe pendant une heure.

« Le film aura été préalablement vu et travaillé par les élèves dans le cadre du programme pédagogique. Cela montre que ces œuvres méconnues peuvent être utilisées pour l’éducation permanente.

D’ailleurs, un dossier pédagogique est joint à chaque réalisation, que ce soit pour un court ou long métrage, un film d’animation ou un documentaire. »

La finalité de la Fédération Wallonie-Bruxelles est de travailler à la promotion du cinéma belge francophone auprès de la jeune génération.

« Nous espérons ainsi les encourager à aller voir plus naturellement un film belge plutôt que des grosses productions américaines.

Les jeunes d’aujourd’hui sont cloisonnés par toute cette offre culturelle. »

Une initiative qui permet également de démystifier le cinéma et, peut-être, de susciter des vocations.

Pour mener à bien ce projet, la Fédération a débloqué une enveloppe de pas moins de 30.000 euros. Intéressé ? Informations au 02/ 413.28.67 ou au 02/ 413.35.02.

Article de   C.L source http://journal.lameuse.be/

Les commentaires sont fermés.