Saint-Martin de Nandrin « Nous avons perdu deux anciens élèves : Antoine et Mélanie »

Lien permanent

1359747231_B978272055Z.1_20160331194651_000_GJT6GLUQ2.1-0.jpg

Photo KS

L’école fondamentale Saint-Martin, à Nandrin, et l’Institut secondaire Sainte-Marie, à Huy, ont connu une semaine noire. Les deux établissements pleurent deux de leurs anciens élèves : Antoine Demoitié et Mélanie Defize (victime de l’attentat dans le métro de Maelbeek).

« Tous deux étaient des élèves très discrets, calmes, au parcours plus que correct. La passion de Mélanie était devenue son métier, son frère m’a rappelé qu’elle jouait déjà du violon quand elle fréquentait Saint-Martin. Disparaître dans de telles circonstances est vraiment tragique.

Son frère m’a téléphoné mercredi pour louer la salle de l’école après les funérailles, ce que j’ai évidemment accepté.

Quant à Antoine, il était le fils cadet de notre ancienne enseignante Annick Demoitié.

Les quatre frères et sœurs Demoitié n’ont jamais posé de problème, c’était des enfants très chouettes.

Nous sommes tous touchés par le décès d’Antoine et de Mélanie, j’ai tenu les enseignants et les comités de parents au courant par e-mail.

Ce n’est pas la première fois qu’un ancien élève perd la vie mais dans des conditions pareilles, malheureusement si… », regrette JeanClaude Wilmes, directeur de StMartin.

«Antoine a passé trois ou quatre ans à Sainte-Marie, Mélanie y a fait toute sa scolarité.

Je l’ai eue en tant que prof de maths, je me rappelle d’une élève brillante, très discrète.

Son métier lui correspondait bien car elle était sensible avec en même temps du caractère. Une personnalité très riche.

Les professeurs du degré inférieur gardent eux aussi un excellent souvenir d’Antoine.

C’est le destin que tous deux décèdent mais ça reste très éprouvant », confie Francis Collinet, directeur de Sainte-Marie.

Aucune délégation n’est prévue vu les vacances de Pâques mais les deux directeurs tiennent à être présents auprès des familles endeuillées.

Ils ont aussi publié chacun un message sur le site ou la page Facebook de leur école.

Notons que les deux établissement scolaires ont appris, la même semaine, le décès prématuré de Didier Seret (51 ans), papa de Louise et Victoria, qui ont fréquenté Saint-Martin et dont l’une est toujours élève à Sainte-Marie.

Article A.G. Pour sudpresse 

Les commentaires sont fermés.