Nandrin, Anthisnes et Tinlot s’associent pour la mobilité

Lien permanent

i2.JPGLe Plan intercommunal de mobilité Ourthe-Amblève-Condroz qui regroupait 10 communes (Anthisnes, Aywaille, Comblain-auPont, Esneux, Hamoir, Nandrin, Neupré, Ouffet, Sprimont et Tinlot) est arrivé à échéance.

Plusieurs communes ont décidé de se regrouper à plus petite échelle.

C’est le cas des communes limitrophes de Nandrin, Tinlot et Anthisnes : les collèges ont accordé leurs violons pour résoudre plusieurs problèmes de mobilité en commun.

«À dix, le périmètre était trop large.

Il est important de renouveler le PICM pour décrocher de potentiels subsides de mobilité.

On aurait pu établir notre Plan de notre côté mais nous avons des problèmes communs avec Tinlot (route du Condroz) et Anthisnes (charroi lourd notamment) et des souhaits de projets qui se rejoignent.

Avoir une approche globale a un grand intérêt », souligne Charlotte Tilman, échevine de la mobilité à Nandrin.

Les priorités de Nandrin et Tinlot sont le réaménagement de la route du Condroz et la création d’un rapidobus entre Liège et Marche.

« Initié par la commune de Tinlot en 2002, le projet d’un rapidobus a été repris et finalisé par la GAL.

Aujourd’hui, nous attendons la décision de la Région.

Par rapport à Anthisnes, il y a pas mal de chemins de promenade en commun du côté de Fraiture, la mobilité douce a aussi sa place dans le PICM », ajoute Lorenzo Novello, échevin de la mobilité à Tinlot.

Du côté d’Anthisnes, la dernière droite du triangle, le lien est moins évident.

« Nous n’allions pas rester tout seuls comme un village gaulois sur notre colline.

Nous n’avons certes pas la route du Condroz mais néanmoins quelques soucis de mobilité.

Au niveau de la carrière, le problème va être réglé avec la nouvelle route dans les bois.

Anthisnes est naturellement tournée vers Liège mais se situe en même temps dans l’arrondissement de Huy et travaille avec le GAL.

Nous avons besoin de liaison en TEC vers Huy. Nous devons aussi gérer les axes de grand flux comme la liaison vers l’hôpital de Fraiture ou vers Nandrin », indique Francis Hourant, échevin anthisnois.

Article de ANNICK GOVAERS source sudpresse 23/02/2016

http://journal.sudinfo.be/

Commentaires

  • A quand les pistes cyclables sur la route du Condroz N 63 ???

Les commentaires sont fermés.