« Pour Nandrin » va changer de nom

Lien permanent

pour Nandrin change de nom source sudpresse.JPG

Suite au départ de la conseillère Jeannick Piron

Nous vous l’annoncions mardi, Jeannick Piron, du groupe d’opposition « Pour Nandrin » a décidé de déménager et doit donc quitter son siège de conseillère communale. Elle sera remplacée par Didier Maka, actuel conseiller au CPAS.

Le groupe compte également changer de nom, pour préparer les élections de 2018.

 

Suite au départ brutal de la conseillère communal Jeannick Piron qui se dit victime de malveillance grave de la part de ses adversaires politiques et surtout de harcèlement de la part d’un membre de son voisinage, le groupe « Pour Nandrin » se réorganise.

C’est Didier Maka, 43 ans, actuellement conseiller CPAS, qui la remplacera au conseil communal.

Gérant de l’Intermarché d’Assesse, il est papa de deux filles.

Au CPAS, son siège sera occupé par… Marc Evrard, chef de groupe « Pour Nandrin », une sorte d’intérim avant de céder sa place à Aurélie Rulot, 33 ans (soeur du DJ nandrinois Charl-X).

« Mon intention n’est pas de cumuler mon mandat de conseiller communal avec celui de conseiller au CPAS jusqu’en 2018.

Aurélie Rulot est en train de passer des examens pour devenir secrétaire de direction, nous allons la former et à l’automne 2016, je démissionnerai au CPAS pour qu’elle puisse monter », indique Marc Evrard.

En 2012, Jeannick Piron décrochait largement le meilleur score de la liste « Pour Nandrin » (248 voix). Quelle stratégie le groupe compte-t-il mettre en place pour se démarquer en 2018 ? « Je ne suis pas inquiet.

Nous allons continuer à travailler sérieusement et notre porte est ouverte à tous. Il y a notamment des gens très bien dans les nombreux mouvements citoyens qui voient le jour à Nandrin.

Nous n’avons pas non plus d’exclusive vis-à-vis des autres partis, y compris du PS », répond-il. Même le bourgmestre ?

« Je ne pourrai jamais m’associer avec une personne qui a un tel comportement. » « Pour Nandrin » va également changer de nom. Lequel ? Mystère.

« Les attaques à notre encontre vont trop loin à Nandrin. Nous voulons rénover la commune, lui donner les couleurs d’une démocratie citoyenne.

Notre nouveau nom reflétera cet engagement. » 

Article de ANNICK GOVAERS pour Sudpresse 

Voir l'article complet 

Plus de détails dans La Meuse Huy-Waremme de ce jeudi.

 

 

Les commentaires sont fermés.