Nandrin Les commerçants contraints de fermer

Lien permanent

Ils tentent à présent de chiffrer les pertes subies

L a tempête de neige de vendredi a eu des conséquences négatives aussi pour les commerçants. À Nandrin, comme à Amay ou à Huy, plusieurs commerces n’ont pas pu ouvrir leurs portes à cause de la panne d’électricité.

Parmi les commerçants touchés, Manon Host, qui a été contrainte de fermer son magasin de photos toute la journée de vendredi, mais également samedi, à partir de midi, suite à de nouvelles coupures de courant.

Elle raconte ses journées de galères : « Vendredi, je suis partie de Huy pour rejoindre mon commerce, mais je suis restée bloquée dans le Long Thier. »

La jeune photographe a ensuite reçu un coup de fil de sa voisine, qui tient un commerce de chaussures route du Condroz également : « Elle m’a informée de la coupure générale de courant.

Il était impossible de relever nos volets électriques et moi je n’aurais de toute façon pas pu faire démarrer mes machines. »

La photographe a donc décidé de ne pas ouvrir vendredi.

Les magasins de chaussures « Meditera mode », ainsi que l’esthéticienne « Coco Miel » ont également gardé leurs volets clos.

Tout comme le traiteur « Saveurs et Tradition » : « À cause de la coupure de courant, il a dû jeter une bonne partie de la nourriture qui se trouvait dans les frigos », explique Manon Host.

Le restaurant, le Jacobs, qui se trouve sur la route du Condroz, a subi la même mésaventure : « Nous avons été touchés par la coupure de courant vendredi à midi, nous avons donc dû annuler un service », explique Stéphane Destat, le bras droit du patron.

« Nous avons récupéré l’électricité à 17 heures 45. Nous avons jeté une partie des denrées qui se trouvait dans les frigos, mais une partie a pu être sauvée. »

fermeture nandrin source Sudpresse.JPG

Ce lundi, les commerçants concernés étaient occupés à évaluer leurs pertes : « Nous avons contacté notre assureur.

Nous n’avons pas encore de chiffre précis mais l’évaluation est en cours », concluait Stéphane Destat. -

Article de AURÉLIE BOUCHA source Sudpresse http://journal.lameuse.be/

Commentaires

  • ... et les maison d'enfants et crèches sans chauffage , n'est il pas possible et c est possible due Tecteo Resa fournissent
    ,Merci ,un groupe de dépannage ! en limitant à une consommation normale et ce qui permettraient aux panneaux solaire des rues de venir en appoint

Les commentaires sont fermés.