Nandrin Une commission sécurité-mobilité a été créée

Lien permanent

Pour répondre aux préoccupations des Nandrinois en matière de sécurité routière et de mobilité, une commission ad hoc vient créée.

Elle rassemble la police, la DGO1 et DGO2 (soit la Région wallonne), le conseiller en mobilité de la commune, l’échevine Tilman et des représentants de riverains via le Conseil consultatif des aînés et la Commission consultative communale d’aménagement du territoire et de la mobilité. L’objectif est de répondre aux interpellations de riverains et trouver des solutions d’aménagement justes et adaptées. Une adresse email a spécifiquement été créée pour recueillir les doléances : mobilite@nandrin.be.

La première réunion de la commission s’est tenue le 8 octobre et concernait l’inquiétude de deux riveraines au sujet des marquages au sol pointillés tracés rue de la Chapelle et rue Baty Alnay, à Villers-le-Temple.

« Devoir rouler au milieu de la route est plus dangereux qu’auparavant, ne réduit en rien la vitesse dans notre quartier et ne sécurise pas davantage les piétons ni les cyclistes», estiment-elles. «J’ai reçu les 2 riveraines.

La voie centrale banalisée est encouragée par l’IBSR.

On remarque un ralentissement de la vitesse et cela donne une meilleure place aux piétons et cyclistes. C’est efficace », conclut Charlotte Timan. 

ANNICK GOVAERS

 

Journal en PDF

Commentaires

  • Comme toujours, les politiciens ont raison et on ne tient pas compte de l'avis des riverains qui vivent au quotidien l'insécurité. Sur quelle base peut-on dire que la vitesse est diminuée étant donné qu'il n'y a pas de contrôle au sein de la rue de la Chapelle?

  • Nous avons fait part de nos craintes face à ce nouveau marquage au sol à Madame Tilman (Echevine de la mobilité et de la sécurité, réunion du 30 septembre) : le code de la route prévoit que le conducteur doit tenir sa droite sauf en cas de ligne blanche continue ou d’obstacles. Le fait de devoir rouler au milieu de la route est plus dangereux qu’auparavant, ne réduit en rien la vitesse dans notre quartier et ne sécurise pas davantage les piétons ainsi que les cyclistes. Dans la zone hors agglomération où l’on peut circuler à du 90km/h et où la visibilité est réduite dans les tournants, une collision frontale pourrait en découler.

    Le panneau explicatif n’a été mis qu’un mois et demi après ces traçages et n’est de toute façon pas très clair. Imaginez un instant ce qui arrivera en hiver, quand ces marquages au sol ne seront plus visibles !

    N’oublions pas les piquets de la rue des 4 Bras pour permettre aux piétons de se rendre à l'arrêt de bus ! Cette rue est déjà fort étroite et il y a pas mal de lacets. Ce système renforce la crainte du chauffeur : celui-ci se méfie davantage de rencontrer un véhicule en sens inverse au milieu de la chaussée (à du 70-90 km/h) et est, de ce fait, mois attentif aux éventuels promeneurs. De plus, les chasse-neige vont certainement rencontrer des difficultés à déblayer la route.

    Il est difficile, voire impossible, de trouver un « système de sécurité qui convienne à tout le monde (conducteurs, piétons et cyclistes). La création de trottoirs est bien évidemment la seule et unique solution pour que les marcheurs puissent circuler sans aucune crainte mais cela nécessiterait pas mal de frais et d’aménagements. Le nouveau système de marquage au sol n’est pas perçu de la même façon : aberration totale ou sentiment de sécurité pour les promeneurs. Il est plus que temps de penser à rendre l’accès à l’école et aux arrêts de bus plus aisé. Toutes les mesures doivent être prises pour faire diminuer la vitesse ! Le droit à la parole des riverains lors des différentes réunions concernant la mobilité et la sécurité à Nandrin nous semble important car ils sont les mieux placés pour savoir ce qui pourrait améliorer la convivialité et la sécurité dans leur village !

    Nous avons déjà rencontré différentes personnes qui se rallient à notre avis. Si nous n'agissons pas IMMEDIATEMENT, nous allons avoir des marquages au sol ou des piquets partout dans notre commune ! Il y a déjà eu des accrochages, des engueulades . Nous craignons le pire dans les prochains moins où il y aura du verglas ou de la neige. Si vous voulez réagir, c'est maintenant ou jamais !!!

    Nous vous invitons à nous donner votre avis par e-mail : Nicole.FrancoisMassin@gmail.com ou bernadetteleveque@hotmail.com. Précisez dans votre message si vous ne voulez pas que votre nom soit divulgué.

    Nicole François-Massin et Bernadette Levêque sont à votre écoute !

  • "Oups ! Nous avons fait une erreur dans notre message du 29 octobre (10h05) : "dans les prochains mois" au lieu de "dans les prochains moins" !

    Un policier nous a dit que le panneau orange n'est pas adapté aux tracés de la route. Le code de la route stipule de rouler à droite alors que ce panneau indique qu'il faut rouler de manière centrale. En principe, on devrait se mettre au milieu de la chaussée uniquement quand on rencontre un obstacle sur la bande de droite (zone réservée aux piétons et aux cyclistes). La police a fait le test : il est impossible de rouler au milieu de la route en toute sécurité !

    Bonne journée !

    Bernadette Levêque et Nicole François-Massin"

Les commentaires sont fermés.