Alberte ,une volontaire afin de maintenir son quartier de Nandrin propre.

Lien permanent

10825222_10205072945533547_122948389_o.jpg

Un dimanche sur deux au matin,les personnes fréquentent la région du pont de Cwena et le bois vers la route de Berleur,ne peuvent pas ignoré une petite dame le long de la route . 
 
Cette petite dame de plus de 70 ans mérite d'être mise à l'honneur, car sans fanfares ni tambours,elle donne de sa personne pour le bien-être de tous . 
Alberte est une ancienne enseignante et maman de plusieurs enfants ainsi que grand-mère.  
L'écologie, elle la vit à sa façon ainsi que le respect et l'amour de son prochain . 
 
Alberte un dimanche sur deux embarque son sac et la pince afin de ramasser les détritus qui longent les abords de la route,du bois et de la rive du petit cours d'eau . 
 
Nous avons parlé pendant une bonne demi-heure le long de cette route, ou Alberte depuis de nombreuses années oeuvre en toute discrétion au profit de tous . 
Elle m'a raconté que de temps à autre une voiture s’arrête et parle avec elle . 
Si seulement les personnes qui jettent leurs canettes de bière, déchet et détritus étaient interpellées par la démarche d'Alberte  elle aurait moi dans son sac . 
Que nenni !!! tous les 15 jours, elle revient chez elle avec un sac plus que rempli . 
Et au final Albert remplit sa poubelle et en plus de son temps,elle paye afin de voir évacuer les déchets dans sa poubelle personnelle .
 
Maintenant le dimanche,quand vous passerez dans le coin n'hésitez pas à vous arrêter et lui dire merci .
 
Merci de l'amour pour notre village ,merci de son envie de donner du temps aux autres ,merci de son investissement ,merci de vouloir un monde meilleur pour les générations futures.
 
Le peu, le très peu que l'on peut faire, il faut le faire quand-même. (Théodore Monod).
 
Merci Alberte 
 
 
 

 https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/alberte-une-volontaire-afin-de-maintenir-son-quartier-de-nan/

Commentaires

  • Cela fait des années que je passe par là le dimanche matin, et je reste admiratif et interpelé par le dévouement de cette personne. Grâce à de telles actions, notre commune maintient encore dans les apparences un semblant de propreté.
    Cependant, de telles actions spontanées trouvent leur origine dans le fait que Commune ne fait pas son travail, où le fait d’une manière insatisfaisante. Notre commune devient de plus en plus sale, de moins en moins entretenue, et donc de moins en moins accueillante en journée tout du moins. Il s’agit là de choix politiques que sur un plan personnel je réprouve totalement. Lorsque en février de cette année, le GAL a mis sur pied une campagne de ramassage de déchets le long des routes, la Commune a refusé de sécuriser les bénévoles par les services de police au motif qu’il n’y avait pas d’argent pour cela. De ce fait, cette action n’a pu être mise en œuvre à Nandrin. A présent, les comptes sont publiés et il apparaît que, non seulement il y avait assez d’argent pour la sécurisation de ces bénévoles, mais également assez pour l’engagement de plusieurs personnes s’il le fallait. Tout est donc question de volonté ou de priorités politiques, et sur cette question je reste personnellement dubitatif quant à pertinence du choix de l’affectation de certains subsides communaux.

Les commentaires sont fermés.